bivdmbk82x3zb_600C’est donc avec Sonic Playground Revisited que j’ai découvert le combo finlandais THE RAGGED SAINTS en début d’année 2020. J’ignorais donc que ce groupe avait déjà au compteur un premier album, The Sound Of Breaking Free, qui était sorti en 2013, soit il y a 7 ans. Par curiosité, je me suis intéressé à ce premier opus afin de pouvoir comparer l’évolution du groupe entre les 2 albums.

Ayant pu écouter les 2 albums du groupe, je peux donc m’atteler à la chronique de leur seconde offrande, Sonic Playground Revisited. 7 longues années séparent ce disque du précédent effort discographique. Si le line-up de THE RAGGED SAINTS n’a pas bougé, le combo originaire d’Helsinki se retrouve sur une maison de disque plus conséquente par rapport à la précédente puisque c’est chez AOR Heaven qu’est distribué Sonic Playground Revisited.

Et le moins qu’on puisse dire, c’est que le quintette finnois a particulièrement soigné ses compos, davantage varié son propos par rapport au premier album. Dans cette optique, THE RAGGED SAINTS gratifie son monde de « Secret In Our Hearts », un up-tempo punchy avec des guitares tantôt en retrait (au profit de la basse), tantôt résolument dominantes, un refrain fédérateur repris en chœurs de façon turbulente et une rythmique qui ne relâche pas la pression, d’un « Never Gonna Let You Down », une gâterie Hard FM assez sophistiquée aux relents AOR qui permet d’admirer le parfait équilibre entre claviers (qui sonnent tantôt 70’s, tantôt 80’s) et guitares, entre mélodies subtiles et énergie, et qui, à défaut d’être sensationnelle, demeure bien troussée.

L’évolution du combo finnois est surtout palpable sur des titres tels que « Absence Of Light », un mid-tempo Hard mélodique à caractère épique qu’on peut situer quelque part entre WHITESNAKE et PRETTY MAIDS, qui tient en haleine et qu’on peut considérer comme un des temps forts de l’album avec son refrain qui prend aux tripes, ses claviers qui apportent une certaine atmosphère, une vraie épaisseur au morceau, « Always Forever », une commpo catchy sautillante comme les scandinaves ont toujours su bien faire, dotée d’arrangements plus Pop, qui apparaît calibrée, mais plaisante et « Supernatural », titre à la fois groovy et catchy qui rappelle le début des 90’s lorsque les groupes de Hard mélodique, de Hard bluesy et de Big-Rock (on pense à BON JOVI et EXTREME en première ligne) offraient un ultime baroud d’honneur dans les charts et dont le final arrangé, en guise de clin d’oeil à la musique classique, se révèle aussi surprenant qu’inattendu pour conclure l’album. Davantage dans la continuité du précédent album, le mid-tempo « Like A Spinning Wheel », qui oscille entre WHITESNAKE et GOTTHARD, est dans une veine Hard mélodique/Classic-Rock de facture classique, mais bien exécutée. De même que « Turning Gold », compo Hard FM/Hard mélodique énergique et chaleureuse à souhait, se voit rehaussée par le très bon travail vocal du chanteur Markku Kuikka qui n’en fait pas des caisses.

Quelques titres se révèlent toutefois moins inspirés. C’est le cas du mid-tempo « Take Me With You », titre aux contours Hard mélodique et AOR un peu trop conventionnel. De même que dans l’exercice de la ballade, « Just Believe » a beau être très arrangée, ça reste une ballade sans surprise, sans éclat. Dans ce registre, THE RAGGED SAINTS devra revoir sa copie s’il souhaite à nouveau s’y frotter.

Par rapport au précédent album, il est évident que le quintette finnois a évolué. Les compos sont plus arrangées, plus variées et moins brutes. Sonic Playground Revisited est un disque solide, mature, conçu avec sérieux et professionnalisme. Oh, pas de quoi le ranger aux côtés des grands classiques du genre, n’exagérons rien, tout de même. Ses chances de demeurer durablement dans les playlists sont mêmes très minces. Ceci dit, ça reste un album qui s’apprécie sur le moment, du moment qu’il est consommé avec modération. Et THE RAGGED SAINTS a montré un certain potentiel qui laisse à espérer qu’il pourrait franchir un palier supplémentaire s’il parvient, à l’avenir, à s’affranchir pour de bon de ses influences et développer, affirmer sa propre identité, sa patte personnelle.

Tracklist:
1. Never Gonna Let You Down
2. Like A Spinning Wheel
3. Take Me With You
4. Secret In Our Hearts
5. Just Believe
6. Absence Of Light
7. Always Forever
8. Pretending Diamond
9. Turning Cold
10. Supernatural
Line-up:
Markku Kuikka (chant)
Toni Bite (guitare)
Tomi Julkunen (guitare)
Jukka Hoffrén (basse)
Miikki Kunttu (batterie)
Label: AOR Heaven