Steelwings-BackQu’on se le dise, les suédois sont de retour (Back) et entendent bien le faire savoir!

Attention à ne pas les confondre avec leurs compatriotes de Steelwing, groupe de Heavy qui a splitté en 2016.

Steelwings est bien plus ancien puisque le combo s’est formé en 1982 et figure parmi les fondateurs de la FWOSHM (First Wave Of Swedish Heavy Metal). Très actifs dans les années 80 et au début des années 90, ils ont publié quelques démos et un single avant de sortir leur premier effort, Steelwings, en 1989, un bon album mais qui a vu le jour quelques années trop tard  pour être vraiment remarqué. Le groupe se sépare un peu plus tard et se reforme en 2007. Pourtant, il faudra attendre ce début 2019 pour que Back sorte sur le label Sliptrick Records.

Aujourd’hui le groupe est composé de trois membres d’origine, Tommy Söderstöm au chant, Gert-Inge Gustafsson  et Michael Lindman aux guitares, rejoints par Peter Fredriksson à la basse et Marcus Fritiofsson à la batterie.

Alors, il est de ces reformations dont on se dit qu’elles auraient du s’abstenir, d’autres que les fans attendent avec impatience. En revanche, Steelwings, à priori pas grand monde les attendait et pourtant ce deuxième album sorti sur la pointe des pieds mérite bien plus qu’une oreille discrète, car c’est une véritable petite boule d’énergie mélangeant Hard Rock and Roll et Heavy pour douze titres décoiffants et qui à n’en pas douter feront remuer les popotins les plus réticents!

Car comment ne pas avoir envie de sauter de son fauteuil dès que commence  sur un cri « My Rock is Hot » à la rythmique endiablée. Un titre bien nommé, chaud comme la braise aux guitares survoltées, avec un Tommy Söderstöm qui n’a pas perdu ses qualités vocales malgré les années, comme il nous le montrera sur tout l’album.

Toutes les mélodies sont accrocheuses, et vous mettent immédiatement de bonne humeur, rien que le nombre de titres avec le mot rock dedans donne une idée de ce à quoi on peut s’attendre.
Le son est rond et chaleureux comme on l’attend sur ce type d’album, avec cette production un peu sale, pas forcément parfaite, mais loin des standards aseptisés et qui confère plus d’authenticité à la musique. De plus chaque instrument est particulièrement bien rendu sauf la batterie que je trouve trop en retrait.
Car Marcus Fritiofsson ne ménage pas ses efforts, bien au contraire. Le cogneur lance chaque titre avec vigueur sur des rythmes de Hard Rock/Heavy plongeant leurs racines dans les années 70 à 80 où les influences  d’AC/DC, Krokus ou Rose Tattoo entre autres sont évidentes.

Cet album est un véritable hommage à cette époque bénie, avec des morceaux au groove irrésistible que n’auraient certainement pas reniés les groupes d’alors. Impossible de résister aux riffs détonants d’un « Death or Gold », un morceau plus Heavy que j’aurais tendance à rapprocher de Saxon, (d’ailleurs Tommy Söderstöm a un petit quelque chose de Biff Byford dans la voix) ou encore « Rock the Nation » et ses guitares débridées.

Car nos deux guitaristes s’en donnent véritablement à cœur joie, entre duels et soli de haute volée sur quasiment chaque compo, leur talent est incontestable. Pas de superflu et de démonstration inutile de technique pour faire joli, mais un jeu efficace et direct qui va à l’essentiel. Il suffit d’écouter le long solo de « Back on the Road » un titre au faux airs de « Rock and Roll » de Led Zeppelin pour se convaincre que ces gars là en ont sous la semelle.

Si l’ensemble est de qualité, un morceau  sort véritablement du lot et vaut à lui seul l’écoute de Back. « Walk in the Sky », est une petite merveille de Heavy mid tempo introduit par de délicates notes de guitare portant la voix en retenue du chanteur pour déboucher tout schuss sur une rythmique façon rouleau compresseur, pas si loin d’Accept. C’est sur ce type de morceau que j’aurais voulu avoir un son de batterie plus virulent pour lui donner toute son ampleur. Les guitares n’arrêtent jamais, ainsi que la basse superbement mise en valeur, jusqu’au final avec ses hohoho a cappella.

« She Knows what it Takes », qui aurait très bien pu figurer sur un album d’AC/DC  est suivi par une semi ballade  « Ride On  Walk in the Sky » au break de guitare aérienne et l’album se termine comme il a commencé, pied au plancher par un « Wont Let You Go Away »  qui encore une fois permet d’apprécier les prouesses vocales de Söderstöm.

Bref, Back est un album réjouissant qui s’écoute avec le sourire jusqu’aux oreilles. Le groupe n’invente rien et ne révolutionne aucunement le genre mais les suédois pratiquent leur musique avec passion et talent, allant droit au but. Leur envie de jouer est évidente et la bonne humeur dégagée par l’opus est si communicative qu’on y revient avec grand plaisir.

Tracklisting:

1. My Rock is Hot
2. Walk on Water
3. Nightmare
4. Death or Gold
5. Walk in the Sky
6. Rock the Nation
7. Back on the Road
8. All Night
9. Rock My Soul
10. She Knows what it Takes
11. Ride On  Walk in the Sky
12. Wont Let You Go Away

Musiciens:

Tommy Söderstöm – Chant
Gert-Inge Gustafsson – Guitare
Michael Lindman – Guitare
Peter Fredriksson – Basse
Marcus Fritiofsson – Batterie

Production: Gert-Inge Gustafsson

Label: Sliptrick Records

Date de sortie: 26 février 2019

 

Publicités