the-new-roses-nothing-but-wild-2019-700x700Depuis 2013, les gars de Wiesbaden continuent tranquillement et efficacement leur carrière. Nothing But Wild est leur déjà 4eme album. Sur leurs trois précédentes offrandes, les allemands n’ont pas déçu une seule fois. Il faut bien reconnaître que leur Hard rock traditionnel fortement influencé par Bon Jovi, Nickelback, et Gotthard est particulièrement efficace et agréable à écouter. D’album en album, The New Roses a su se forger une identité musicale. Chaque nouvel effort était un pas en avant vers quelque chose de plus en plus maîtrisé. Nothing But Wild ne déroge pas à la règle car il pourrait bien s’agir à ce jour de leur offrande la plus aboutie. Seul le temps pourra me faire mentir car à l’heure actuelle je n’ai pas encore assez de recul sur cette nouvelle livraison.
Quoiqu’il en soit, The New Rose propose exactement le disque que l’on attend d’eux. Il n’y a donc pas de surprise musicale ou artistique. Cela est tant mieux. On constatera également très vite que Timmy (chant) s’est encore amélioré. En gagnant sans doute de l’expérience et surtout en chantant légèrement plus bas plus en accord avec sa tessiture vocale naturelle. Sa prestation globale est hallucinante de maîtrise et d’intensité. Je n’ai pas peur de le comparer au regretté Steve Lee pour son timbre de plus en plus bluesy et varié. La section rythmique est toujours aussi impériale et carrée. Enfin Norman Bites semble également ajouter d’autres cordes à sa six cordes en proposant des soli plus réfléchis et encore plus efficaces.

Et il est vrai que l’énergique « Soundtrack Of My Life » est une très bonne entrée en matière. Dès le début cette efficacité ne faiblira pas un instant, tout l’album est de ce calibre. « Can’t Stop Rock N’Roll » et « Down By The River » sont 2 mid tempo qui continuent lentement le travail de sape. « Nothing But Wild » est plus festif, à la limite de ce qui était proposé naguère par les groupes que l’on appelait Hair Metal. C’est sans doute le meilleur refrain qui est proposé sur ce disque. Une tuerie future sur scène ? J’en ai bien l’impression. « Heartache » avec son riff acdcien en diable est un morceau efficace qui fait taper du pied. « The Bullet » est la première ballade proposée. On ressent quelques influences sudistes employées à bon escient. On est ici très proche de ce que propose Ron Keel en solo. « Burning Out Of Heart » est un bon hard rock tempéré avec un gros refrain encore une fois. Quelques influences bon jovi habillent astucieusement le tout. « Unknown Territory » est une autre bastos d’une efficacité redoutable. Oui ? Vous succombez ? Normal tout est impeccable ici, il n’y a aucune fioriture tout va, comme l’Olympique de Marseille, direct au but. « As The Crow Flies » semble un peu plus travaillé. Ce riff ciselé accompagne ce couplet magistralement. Le refrain me fait penser à ce que Gotthard propose habituellement. « Give & Take » est le morceau le plus heavy de cette nouvelle galette. Enfin heavy… Disons quand Nickelback sait être efficace et méchant 😉. Les chœurs font le reste. « The Only Things » est la seconde ballade. Le propos est plus traditionnel avec toujours ce savoir faire propre au groupe. En un mot : chapeau ! « Meet Me Half Way » est un rock electro acoustique qui a le mérite de proposer quelque chose de différent. On est très proche des titres du genre proposés par Bon Jovi sur Keep The Faith. « Glory Road » termine l’album sur une dernière note bien hard comme il faut. Fermez les yeux. Ça y est vous êtes sur la route 66. Imparable. Enfin les deux dernières pistes sont deux chansons jouées unplugged dont une version réussie de leur « Down By The River ».

The New Roses confirment leur statut de valeur montante. Je pense que ce Nothing But Wild leur permettra de franchir un nouveau palier. Rendez-vous dans deux ans pour leur 5eme album qui sera celui de la consécration avec un hit imparable ?

Tracklisting:
01.Soundtrack Of My Life
02.Can‘t Stop Rock & Roll
03.Down By The River
04.Nothing But Wild
05.Heartache
06.The Bullet
07.Runnin’ Out Of Hearts
08.Unknown Territory
09.As The Crow Flies
10.Give & Take
11.The Only Thing
12.Meet Me Half Way
13.Glory Road

Musiciens:
Timmy Rough (chant, guitare)
Norman Bites (guitare)
Hardy (basse)
Urban Berz (batterie)

Publicités