pmya9enchlodc_600Les espagnols de IMPERIAL JADE ont laissé une excellente impression avec leur premier album, Please Welcome, paru en 2015. Les amateurs de Classic Rock et de Hard 70’s qui se sont entichés de ce quintette espèrent donc que celui-ci confirmera et transformera l’essai avec son second album. Il a fallu attendre 3 ans pour voir IMPERIAL JADE revenir avec du nouveau matériel sous le coude. Auparavant, le combo a changé de maison de disque et, en signant chez Epictronic, bénéficie d’une distribution un petit peu meilleure.

Le second méfait discographique de IMPERIAL JADE a pour titre On The Rise. Par rapport au précédent opus, aucun changement de line-up n’est à signaler au sein du combo de la région barcelonaise. Et vu la pochette du disque, on ne s’attend pas à de profonds bouleversements sur le plan musical.

C’est « You Ain’t Seen Nothing Yet » qui ouvre les hostilités. Il ne s’agit nullement d’une cover du classique de BACHMAN TURNER OVERDRIVE, mais d’une composition personnelle du groupe espagnol et on a droit à un mid-tempo Hard Rock funky dont le groove donne envie de taper du pied. A la fois fiévreux et contagieux, ce titre, soutenu par une basse très présente, sonne très live et on se croirait vraiment en plein show. On perçoit déjà sur ce second opus quelques petites évolutions. Ceci dit, le Hard Rock reste quand même bien présent sur cette seconde offrande du groupe et fait toujours office de matrice principale. Pour s’en convaincre, il suffit simplement d’écouter « Dance », un brûlot à la rythmique soutenue, mais toutefois nuancé par des choeurs aériens, l’incandescent et endiablé « Heatwave », quelque part entre Hard Rock et Boogie-Rock, qui renoue avec les instants les plus jouissif du premier album, le mid-tempo bluesy « Struck By Lightning », épique à souhait et enrobé de passages psychédéliques, voire Space Rock, qui fait la part belle aux trames mélodiques à géométrie variable et aux improvisations instrumentales. On n’est pas non plus insensibles aux charmes de « Rough Seas », un Hard/Blues juteux et graisseux de plus de 6 minutes mis en valeur par une rythmique tour à tour groovy et syncopée, ainsi qu’un solo de gratte hypnotisant.

L’évolution du groupe, on la ressent de manière plus palpable à travers des titres tels que « The Call », qui mélange riffs typiquement Classic-Rock, passages planants et hypnotiques, ainsi que consonances progressives qui évoquent PINK FLOYD, le très terroir « Sad For No Reason », entre Country et Blues, qui est gorgé de guitares acoustiques et de slide, le tout appuyé par une section rythmique sautillante, enjouée et qui surprend à la fin avec ses 30 dernières secondes électriques aussi impromptues qu’inattendues. Voilà en tout cas le genre de titre qui pourrait enflammer les saloons et les bars les plus reculés de l’Amérique profonde. N’omettons pas non plus de mentionner la présence de « Lullaby In Blue », un pur Blues remarquablement structuré avec ce qu’il faut d’émotion, de sensibilité grâce aux choeurs féminins limite gospel qui appuient judicieusement le groupe, ainsi que son final électrique plus résolument Rock, plus épique aussi. On peut dire qu’il s’agit là d’une superbe trouvaille. Quand à « Glory Train », c’est un mid-tempo Blues-Rock mélodique aux relents sudistes qui est recouvert de discrets oripeaux AOR sur le refrain et prend des allures de tube, la voix chaleureuse du chanteur Arnau Ventura élevant le tout, et l’on se dit qu’il a le potentiel pour plaire aux fans de 38 SPECIAL, qu’il aurait pu faire un carton en Amérique du Nord entre 1979 et 1982. Par contre, « Keep Me Singing » est un titre un peu trop passe-partout avec ses guitares claires, assez aseptisé, commun en définitive. C’est le genre de titre dont même REO SPEEDWAGON et CHICAGO n’auraient pas voulu en 1984, pour mieux décrire le truc.

On le voit, On The Rise n’est pas une redite de Please Welcome. Si ce second effort discographique de IMPERIAL JADE est toujours dans l’esprit 70’s, on note quelques différences par rapport au premier album. On The Rise est globalement moins brut de décoffrage, les influences des musiciens apparaissent comme étant plus diversifiées et quelques discrets clins d’oeil envers le début des 80’s y sont même entrevus. Ceci dit, On The Rise reste quand même un disque réussi. Bien sûr, il n’a peut-être pas fait l’unanimité auprès de ceux qui s’étaient entichés du premier album, tout un chacun a certainement sa préférence entre les 2 disques. Il n’empêche que les musiciens de IMPERIAL JADE sont dotés d’un sacré savoir-faire, d’un feeling indéniable. Voilà en tout cas un bien beau groupe de Classic Rock en provenance d’Espagne.

Tracklist:
1. You Ain’t Seen Nothing Yet
2. Dance
3. Sad For No Reason
4. The Call
5. Glory Train
6. Lullaby In Blue
7. Keep Me Singin
8. Heatwave
9. Rough Seas
10. Struck By Lightning
Line-up:
Arnau Ventura (chant)
Alex Pañero (guitare)
Hugo Nubiola (guitare)
Ricard Turró (basse)
Fran López (batterie)

 

Label: Epictronic

 

Publicités