jolly-joker-here-come-the-jokersL’Espagne aussi a ses groupes de Hard Rock à tendance Sleaze, voire Punk. Et JOLLY JOKER, quintette originaire de Valence, fait partie de ceux-là. L’aventure de ce groupe a démarré vers 2009, mais il lui a fallu patienter jusqu’en 2013 pour pouvoir sortir son premier album, intitulé Sex, Booze & Tattoos. Puis après s’être constitué une solide fan-base et avoir été remarqué par la presse locale, JOLLY JOKER a enchaîné en enregistrant son second album Here Come… The Jokers !!, qui a vu le jour en 2015.

C’est précisément avec cet album, à la pochette particulièrement réussie, que j’ai découvert JOLLY JOKER. La musique de ce quintette espagnol est aussi bien influencée par le Hard Rock américain tel que le pratiquaient dans les 80’s SKID ROW, MÖTLEY CRÜE, FASTER PUSSYCAT que par les WILDHEARTS et le Sleaze-Rock à la sauce scandinave à la BACKYARD BABIES, HARDCORE SUPERSTAR.

Si la musique pratiquée par JOLLY JOKER n’est pas originale pour un sou, l’ensemble reste correctement fait et quelques bons titres ressortent du lot. C’est le cas de « Rockin’ In Stereo », un brûlot Hard Rock n’ Roll à mi-chemin entre BACKYARD BABIES et les WILDHEARTS (surtout sur le refrain) mis en valeur par un riff entêtant et une batterie qui martèle, de « Full Of Beans », une compo directe plus ou moins dans la même veine, mais avec l’aspect Punk accentué et un côté candide et primaire qui la rend accrocheuse, voire jouissive. C’est aussi le cas de « King Size », un mid-tempo Hard/Glam enrobé de riffs entêtants qui rappelle les bons moments que proposaient jadis les MÖTLEY CRÜE, POISON, RATT, FASTER PUSSYCAT et, pour le coup, on est dans l’hommage respectueux, mais il s’agit d’un hommage bien exécuté. Parmi les temps forts de cet album, mentionnons également la power-ballad « Way Back Home ». Souvent, les groupes de Glam et de Sleaze les plus récents se plantent dans l’exercice de la ballade. Ici, ce n’est pas le cas.Si « Way Back Home » est la power-ballad typique de ce qui se faisait entre la fin des 80’s et le début des 90’s, on se surprend à l’apprécier car les guitares électriques sont toujours présentes, maintenant constamment la pression, le refrain superbement troussé et la guitare qui pleure sur le solo a ce truc pour toucher la corde sensible de tout un chacun. On pourrait même qualifier cette power-ballad de quasi-tubesque.

Les autres titres, dans tout ça ? Ils sont dans le meilleur des cas corrects, mais pas transcendants. C’est l’impression que donnent « Hey You », à mi-chemin entre Hard Rock binaire et Sleaze-Rock vicelard, mais qui est le genre de titre que HARDCORE SUPERSTAR peine à réaliser depuis quelques années, « Sidewalks », quelque part entre SKID ROW et SPREAD EAGLE, qui vaut surtout pour son bon groove omniprésent et une basse claquante à souhait, ou encore le mid-tempo « Showgirls », très Glam dans l’esprit, qui renvoie à POISON, voire au Sunset Strip de la fin des 80’s. Dans le pire des cas, si on peut dire, on a droit à des titres fades, insipides comme « Ride On » qui est trop, beaucoup trop connoté MÖTLEY CRÜE, voire Vince NEIL en solo, « Perfect Life », un mid-tempo Hard Rock binaire sans éclat ou encore « Damned », qui fait penser à une sorte de OFFSPRING (qui n’est vraiment pas une référence) s’essayant au Sleaze-Rock ou cherchant à singer MÖTLEY CRÜE.

Alors, bon, on passe un bon moment à écouter cet album sur l’instant. Certaines compos sont efficaces et le chanteur (Lazy Lane) est plutôt correct dans son registre, sachant moduler son timbre de voix (tantôt éraillé, tantôt nasillard). Mais on ne peut s’empêcher de voir en ce Here Come… The Jokers !! une sorte de compilation d’inédits piochés entre 1987 et 1992, puis du côté de HARDCORE SUPERSTAR et BACKYARD BABIES. Ce disque n’est pas indispensable, mais on a tout de même entendu pire dans le genre, il faut l’admettre. Pour être franc, un album de 8 titres aurait très largement fait l’affaire.

Titres majeurs de l’album: « Rockin’ In Stereo », « Full Of Beans », « Way Back Home », « King Size »

Tracklist:

1. Rockin’ In Stereo
2. Hey You
3. Sidewalks
4. No Way Out
5. Showgirls
6. Ride On
7. Full Of Beans
8. Perfect Life
9. Way Back Home
10. King Size
11. Damned
12. No Place To Go

Line-up:
Lazy Lane (chant)
Jannick (guitare)
Eddie (guitare)
Luke (basse)

Kickstarts (batterie)

Label: The Fish Factory

Publicités