Road-Back-To-RuinVous êtes comme moi et vous attendez avec une certaine impatience que les Blackberry Smoke sortent un nouvel opus ? Je vous propose une alternative venue tout droit de Norvège, Pristine un groupe fondé en 2006 du coté de Tromso par Heidi Solheim. Le groupe jouit d’une bonne réputation dans de nombreux pays dont les Usa à tel point que le surnom du groupe est The Artic Blues Band. Après deux albums sortis uniquement en Norvège, le groupe s’exporte enfin à partir du troisième album qui a été unanimement salué par les critiques. La confirmation arrivera avec un quatrième opus puis du cinquième qui est sorti le 19 avril « Road Back To Run ». Le disque démarre en trombe avec un tonitruant « Sinnerman », un hard-rock teinté d’un blues bien gras. La rythmique est puissante et les riffs de guitares sont saignants et les notes d’orgue Hammond apporte un vrai plus à ce très bon titre mais la première chose qui me frappe les oreilles, c’est la puissance vocale de Heidi Solheim.  Une des plus voix que j’ai entendu ces derniers temps dans le monde du rock ! Je ne pouvais pas rêver pour démarrer ce disque. Le ton s’alourdit avec «Road Back To Ruin », la frappe lourde du batteur mène la   danse et les riffs se font plus acérés. On a affaire à un gros hard-rock qui tache avec l’orgue Hammond qui apporte une petite touche seventies et encore une fois, je reste ébahi devant la performance de la vocaliste qui multiplie les variations comme d’autres enfilent les perles. C’est un blues-rock de tout premier ordre qui enchaîne avec « Bluebird» qui me fait voyager en première classe vers le Tennessee. Si vous aimez le rock sudiste, ce morceau a été écrit pour vous. Magnifique performance du groupe sur ce titre que les Blackberry Smokes ne renieraient pas. «Landslide » reste dans cette veine blues-rock, un titre nerveux bien emmené par le groupe avec notamment un solo de guitare pas piqué des hannetons mais le groupe peut faire ce qu’il veut, la voix de Heidi prend le dessus. «Aurora Skies » est une superbe balade teintée de blues qui me laisse silencieux tellement elle est belle . Je me laisse emporté par la belle Heidi vers d’autres cieux et le seul mot que j’ai à dire c’est MERCI ! Les hostilités reprennent avec «Pioneer » un titre qui me fait penser à un mix ZZ-Top-Blackberry Smokes. Ce titre au refrain fédérateur et aux riffs agressifs est un modèle d’efficacité. Une intro lourde et inquiétante annonce «Blind Spot », Les riffs agressifs répondent à la voix tourmentée de Heidi Solheim sur ce titre qui vire par moments  au heavy-métal. Le groupe me ferait presque aimer la musique psychédélique avec ce titre franchement agréable à écouter. La frappe lourde du batteur répond avec brio au riff de guitare acéré sur «The Sober », un bon vieux blues-rock aussi agressif qu’un alligator affamé ! Je fais un come-back dans les années 70 avec «Cause and Effect », un titre enregistré avec un orchestre symphonique qui m’emmène au huitième ciel  et plus j’écoute cette voix enchanteresse plus je m’envole je ne sais où !  L’alchimie entre le rock et le symphonique est plus que réussi sur ce très bon titre. Et si on passait à la country ? C’est chose faite avec «Your Song » qui m’emmène au pays de John Wayne et Steve Mac Queen, un titre d’une douceur rare avec au passage une magnifique performance de l’organiste. Cet album se termine en beauté avec «Dead End », un bon gros rock’n’roll qui ferait trépigner un cul de jatte ! Je n’ai pas de mots pour décrire ce titre mais c’est un des meilleurs titres de rock que j’ai entendu ces dernières années. Je n’ai pas pu résister à écouter le titre bonus « Ghost Chase », ce titre enregistré en live est une merveille de blues-rock qui se laisse écouter à l’infini. Comment se lasser de ces riffs de guitare et ce solo d’orgue Hammond ?

Ce « Road Back to Run » est un petit bijou qui se laisse manger sans faim tellement il est réussi. Je le conseille vivement aux amateurs de blues-rock et même aux autres, peut-être le meilleur disque de ce début d’année 2019. Heidi Solheim est une future star du rock et sa voix me penser par moments à Adèle en plus sauvage.

Nota  : Le groupe passe à Bordeaux le 23/04/2019 pour sa seule date française et devinez ce que je ferai si j’habitais dans cette région ?

Ma Note : 19.5/20

Tracklisting:
1. Sinnerman
2. Road Back To Ruin
3. Bluebird
4. Landslide
5. Aurora Skie
6. Pioneer
7. Blind Spot
8. The Sober
9. Cause and Effect
10. Your Song
11. Dead End

Musiciens:
Heidi Solheim – chant
Espen Elverum Jakobsen – guitare
Anders Oskal – orgue
Åsmund Wilter Kildal Eriksson – basse
Kim Karlsen – batterie

Label : Nuclear Blast

Publicités