51E8uZ2QlKLOrphelin de son frère Joey depuis la sortie de l’album ‘II’ en 2002, Johnny Gioeli est seul aux commandes du vaisseau Hardline. Cette situation aboutit à la sortie d’un album mitigé en 2009 (Leaving The End Open) qui, même s’il contient quelques bons titres, n’a pas laissé un souvenir impérissable.

La donne change en 2012 pour Johnny Gioeli lorsqu’il fait une rencontre décisive qui changera le cours de sa carrière, celle d’Alessandro Del Vecchio. Auteur, compositeur, producteur, musicien et chanteur, cet homme à tout faire va devenir le fidèle lieutenant de Johnny Gioeli, aujourd’hui encore. Fan de Hardline, il compose des titres sur mesure adaptés au timbre de voix de Johnny Gioeli et cette osmose entre les deux hommes va donner naissance à un album inspiré et équilibré.

L’album débute par le tonitruant « Fever Dreams », qui fera office de single, avant de poursuivre avec le mélodieux et entêtant « 10 000 Reasons ».

Changement d’ambiance avec le title track « Danger Zone » qui est, à mon sens, la seule faute de goût de cet album. Ce titre est trop pompeux, long, lourd et emprunté pour être efficace même s’il contient des passages intéressants.

Pour le reste, le duo propose des titres mélodieux avec un bon équilibre entre riffs acérés et nappes de claviers omniprésentes toujours portés par la voix chaude et puissante de Johnny Gioeli, assurément un des plus grands chanteurs du circuit. Impossible de ne pas se laisser porter par l’intensité de cette voix sur les titres « Look At You Know » ou « Never Too Late Before » qui me fait parfois penser à une version body buildée de « The Deeper Of Love » de Whitesnake.

La qualité ne faiblit pas tout au long de l’album y compris sur la fin avec le percutant « Show Me Your Love » et le rythmé « The Only Love » porté par un refrain où les chœurs viennent prêter main forte à Johnny Gioeli. Un beau final pour un album passionnant de bout en bout.

L’absence de classique à la « Hot Cherie » ne se fait pas ressentir car l’album compense par une grande homogénéité. L’époque de Double Eclipse est révolue et aucun album d’Hardline ne pourra égaler la magnificence de ce premier disque mais ce Danger Zone possède tous les atouts pour satisfaire les amateurs d’A.O.R. entre compositions enlevées et mid-tempos inspirés.

Tracklist :
01. Fever Dreams
02. 1o,ooo Reasons
03. Danger Zone
04. What I’d Like
05. Stronger Than Me
06. Never Too Late For Love
07. Stay
08. I Don’t Want To Breakaway
09. Look At You Now
10. Please Have Faith In Me
11. Show Me Your Love
12. The Only One

Musiciens :
Johnny Gioeli: chant
Alessandro Del Vecchio: claviers
Thorsten Koehne: guitare
Anna Portalupi: basse
Francesco Jovino: batterie

Producteur : Alessandro Del Vecchio

Label : Frontiers Records

Publicités