FFDP-oand justice for noneSalut à tous, voilà le nouvel album de FIVE FINGER DEATH PUNCH est sortie en mars dernier (2018) et la chronique est là (en retard). Après l’énorme Got Your Six sorti en 2015, FFDP nous avait gratifiés afin de nous faire patienter d’un petit best of en 2017, mais trop peu pour nous satisfaire, headbanger fou que nous sommes. En mars déboule And Justice For None, après une distillation de quelques singles sortie les mois précédents. On découvre la bête avec 13 titres dans sa version standard et 16 dans la deluxe, trois titres bonus (“Trouble”, “Bad Seed”, “Save Your Breath”) .

Premier point, comment ne pas voir le petit clin d’oeil à Metallica, ouais on est tous fan. Mais à l’écoute ça donne quoi : c’est du FFDP, reconnu entre mille, guitare brute, solos précis et surtout un Moody en énorme forme après les quelques déboires qu’il a eus les années précédentes.

En effet cet album a bien failli ne pas voir le jour entre le procès attenté par leur précédent label Prospekt Records et les soucis de santé de Ivan Moody lead singer (partie en désintoxication en 2017 il ne fut pas présent sur scène à Clisson au Hellfest de cette même année remplacée par Vex des BAD WOLFES).

Du coup c’est du propre, c’est agressif, mélodique, on chante les refrains bien catchy pendant tout l’album. Ivan nous gratifie d’une performance vocale excellente et de lyrics des plus secs ; ou l’on sent que FFDP à quelque chose à dire et des comptes à régler. l’album est varié, il s’ouvre certes sur des titres brutaux, mais pour ensuite intégré 2 power ballad très fresh (“I Refuse” et “When The Season’s Change”) et laisse FFDP à s’essayer à quelques sons “electro” rappé dans “Sham Pain”. Mais ce n’est pas tout, ce nouvel album nous claque 2 reprises qui décoifferaient même Afida Turner : “Blue On Black” de Kenny Wayne Shepherd très rock sudiste et “Gone Away” de The Offspring ou le punk californien se prend un coup de ralentie stoner bien brutal. Chacun des deux titres est parfaitement intégré et réinterprété avec la puissance et le charisme de FFDP.

Encore une fois dure de choisir dans un album aussi bon, mais allons-y !  Pour une petite sélection de 3 :

  • Sham Pain : le titre dénonciateur de l’album. FFDP s’en prend à son précédent label, et règle ses comptes. Ce titre situé en 3ème dans l’album plante le décor, autant sur les paroles que sur la musique. Avec son chant à proximité du rap dans les couplets, FFDP se livre à un exercice de style qu’il réussisse haut la main.
  • Top of the World : c’est le titre à la FFDP par excellence, refrain chantant, puissance lourde de l’instru, on peut vite se laisser allé à fredonner
  • Gone Away : bon alors d’habitude je préfère choisir des titres originaux, mais là je suis carrément fan de cette reprise. On vire le tempo rapide punk californien The Offspring et on claque le mode power ballade, Ivan nous fait honneur de sa plus belle voix tout comme dans “I Apologize”. Et cette balade est des plus efficace.

Voilà, que dire de plus de Five Finger cette album est excellent, les titres sont variés et toujours aussi brutaux . Five Finger fait toujours dans la dentelle ;-).

Dernier point : juste peut être “quand est ce qu’il passe en France” →  ENVIE DE LES VOIR EN LIVE.

Track list (Standard édition) :
01. Fake
02. Top of the World
03. Sham Pain
04. Blue on Black (Kenny Wayne Shepherd cover)
05. Fire in the Hole
06. I Refuse
07. It Doesn’t Matter
08. When the Seasons Change
09. Stuck in My Ways
10. Rock Bottom
11. Gone Away (The Offspring cover)
12. Bloody
13. Will the Sun Ever Rise


Line up :
Ivan Moody – vocals
Zoltan Bathory – rhythm guitar
Jason Hook – lead guitar, backing vocals
Jeremy Spencer – drums, percussion
Chris Kael – bass, backing vocals

Label : Prospect Park – Eleven Seven

 

Publicités