R-1844418-1247333189.jpegLa carrière de WASP a connu des hauts et des bas, plus de bas diront les mauvaises langues. Toutefois, il ne faut pas occulter le passé brillant de ce groupe. Sous la conduite de ses deux leaders Blackie Lawless et Chris Holmes, les WASP ont sorti quelques bons albums de hard rock dans les années quatre-vingt entre WASP, le premier en 1984, et The crimson idol (sans Holmes celui-là) en 1992. Pour résumer à merveille la première période du groupe (avant l’excellent The headless children en 1989), rien de tel que ce live de 1987 Live…in the raw. Aux dires de Blackie, cet album est le testament d’un groupe au bout du rouleau. Je reconnais volontiers ne pas comprendre car cet album est certainement un des tous meilleurs du genre dans les années 80. WASP a également le mérite d’être l’un des seuls groupes de la fameuse scène de LA à avoir proposé un live pendant sa période dorée (n’est-ce pas Mötley, Ratt et j’en passe des meilleurs)

Sont présents quelques « classiques » de WASP tels « Love Machine », « I wanna be somebody », « Blind in Texas » ou bien « Wild Child » qui sont, reconnaissons-le, interprétés avec brio par un groupe déjà bien établi. La production est de bonne facture et retranscrit bien ce qu’était WASP sur scène à l’époque, une vraie arme de destruction massive.
Par contre, là où ce live est un achat obligatoire c’est parce qu’il y a des inédits. Tout d’abord un « The Manimal » qui reste avec le recul une composition typique du groupe de bonne facture à défaut d’être originale puis surtout le brulot vindicatif « Harder Faster » décoché comme une banderille vers le PRMC. Ce titre est un vrai must, et l’on ne comprend pas pourquoi il n’est guère joué en concert de nos jours.
« Scream Until You Like It » est un enregistrement studio faisant partie de la bande originale du film (de daube selon le livret de la réédition…) Ghoulies II. C’est vrai que ce titre n’est pas transcendant, il va donc très bien avec le film.
La réédition propose 3 titres live bonus, dont une très bonne version de « Widowmaker » qui fait du bien par ou elle passe. La version acoustique studio de « Sleeping In The Fire » est par contre anecdotique. Elle s’oublie aussi vite qu’elle est écoutée.

En un mot comme en 100, n’hésitez pas à vous procurer cette rondelle c’est du tout bon.

Tracklisting :
1. Inside the Electric Circus
2. I Don’t Need No Doctor
3. L.O.V.E. Machine
4. Wild Child
5. 9-5 N.A.S.T.Y.
6. Sleeping (In the Fire)
7. The Manimal
8. I Wanna Be Somebody
9. Harder Faster
10. Blind in Texas
11. Scream Until You Like It
12. Shoot from the Hip
13. Widowmaker
14. Sex Drive
15.Sleeping (In the Fire) (Acoustic)

Musiciens :
Blackie Lawless-Chant, Basse , Guitare
Chris Holmes-Guitare
Johnny Rod-Basse
Steve Riley-Batterie

Producteur: ?

Label: Capitol

Auteur: Janet Molins

Etoffé et éditée par: Nikki

Publicités