61aT4arv6uLMENNEN ou l’histoire d’un rendez-vous raté…

L’occasion était trop belle avec cet album de retenter le coup. Après les avoir vus/entendus en première partie de THUNDER, il y a quelques années, j’avais privilégié des discussions intéressantes avec d’autres forumeurs fans du combo Anglais et fait l’impasse sur ce groupe Néerlandais assurant l’ouverture des hostilités. Mais, même distraitement, d’une oreille et d’un oeil, j’avais bien repéré le potentiel de ce groupe à la fois pour le répertoire, pourtant totalement inconnu, mais aussi pour leurs qualités scéniques. L’opportunité de chroniquer ce disque, un live qui plus est, ne devait pas être négligée.

Fidèle à mes souvenirs, le groupe de Joss MENNEN, ex-chanteur de ZINATRA, distille un Hard-Rock carré et relativement basique. Ne connaissant pas la discographie de ce groupe, je ne peux absolument pas me prononcer sur la cohérence ou l’intéret de la set-list proposée. En revanche, le nombre de titres, relativement peu élevé pour un live, onze, permet de rentrer rapidement dans l’univers de MENNEN et de ne jamais décrocher.

La production est correcte sans être exceptionnelle mais conserve le goût du naturel et dans cet exercice du live qui pâtit souvent de retouches artificielles enlevant toute saveur, c’est assez rare pour être souligné. Evidemment, la perfection ne sera pas toujours de la partie, notamment sur les choeurs (« Down » par exemple).

Quand je parle de Hard-Rock basique, n’y voyez aucunement une remarque négative, il s’agit simplement de la configuration assez simple du line-up, de riffs assénés allant droit au but… Néanmoins, l’aspect mélodieux des lignes de chant et surtout un guitariste, Eric VAN DE KERKHOF, particulièrement inspiré, viennent colorer agréablement leur style. Délivrant des rythmiques remplissant idéalement l’espace sonore, Eric se dévoile encore plus à travers des soli inspirés, techniques mais toujours au service de la compo et jamais de l’ego.

Le style pratiqué est homogène à l’exception de la ballade obligatoire, Secrets & Line qui calme le jeu et surtout de la seconde raison m’incitant à me caler ce disque entre les oreilles, une cover surprenante d’un groupe très rarement repris ni même cité dans le giron Hard; SUPERTRAMP. Fan devant l’éternel de ce groupe Anglais de Pop, ce choix m’intriguait. La version de School par MENNEN est naturellement plus rugueuse que l’originale mais n’a rien de parodique. Les claviers ont été mis aux abonnés absents en faveur d’une guitare qui va nettement durcir le ton, surtout à partir du solo. Surprenant, audacieux et plaisant. Seul Joss MENNEN semble peiner en reprenant le chant de Roger HODGSON mais il est loin du ridicule.

Difficile d’extraire des morceaux-phares tant la set-list est homogène, bâtie dans un même moule bien huilé. Peu de risques pour accrocher à certains titres et pas à d’autres, je ne reprocherai à ce live que le son très présent et froid de la batterie qui a bénéficié d’un mixage plus que flatteur. Il s’agit bien d’une appréciation personnelle qui renforce, selon moi, la facette Hard du groupe alors que mes penchants habituels auraient apprécié une production plus axée sur le versant mélodique.

Mais je pinaille et ça n’enlève rien à l’intérêt de ce témoignage scénique de MENNEN…

Tracklisting :
01. Intro
02. Bob
03. The World Stopping Turning
04. Down
05. School
06. Secrets & Line
07. Rain
08. Freakazoid
09. These Good Times
10. Two Sides Of Love
11. Wicked White

Musiciens :
Joss Mennen (Chant)
Alex Jansen (Basse)
Eric Van De Kerkhof (Guitare)
Chris Caffery (guitar)
Fon Jansen (Batterie)

Producteur : ?

Label : Armageddon Music

Auteur : Frank B

Publicités