5413992511501xxlQuelle puissance ! Voilà les premiers mots que j’ai prononcés en découvrant ce nouvel album de MAX PIE ! Je ne m’attendais vraiment pas à ça…
Il faut dire que ma découverte du groupe en 2011 lors d’un concert que les Belges donnaient dans leur fief de Mons (Tony, le chanteur est l’organisateur en chef du PPM Fest de Mons…) m’avait laissé de marbre alors que je suis généralement bon public pour ce style entre Metal Progressif et Speed Metal hérité de SYMPHONY X… Un premier indice m’avait toutefois interpellé puisqu’à l’occasion d’un nouveau concert, toujours dans le cadre du PPM Fest, en 2013 cette fois-ci, j’avais été très agréablement surpris, suffisamment pour qu’à la sortie de ce Eight Pieces, One World, j’éprouve l’envie de leur donner enfin une réelle chance. Et cette chance, il m’est aujourd’hui évident qu’ils ont su la saisir !

Dès les premières notes de A Cage Of Sins, la puissance de la production est une évidence, et mieux encore, la puissance de la musique et des mélodies ! Effet immédiat garanti ! Et c’est pied au plancher que Tony et ses comparses délivrent les premières pièces de ce nouvel album. Aussi, quand après l’excellent Earth’Rules et son refrain explosif, débute I’m in Love, on ne peut qu’être surpris par la programmation rythmique, rare dans notre musique, qui accompagne la première partie du morceau. Puis la guitare, telle l’araignée, tisse sa toile derrière le chant pour une fois retenu de Tony pour nous mener progressivement vers un final intense.

Arrivé à la première moitié de l’album, c’est un réel sans faute, tant l’auditeur est pris à la gorge par tant de densité et de qualité. Aussi la seconde partie de l’album peine à atteindre le même niveau d’excellence. Mais comment leur en vouloir alors qu’aucun titre n’apparaît réellement faible ?
Avec ce deuxième album, MAX PIE passe du statut d’illustre inconnu à celui de réel challenger de la scène Power Prog. Alors comment expliquer cette réussite ? Peut-être par l’arrivée de sang neuf dans la formation, notamment en la personne du guitariste Damien DI FRESCO, lequel n’a visiblement éprouvé aucune difficulté à assumer ses nouvelles responsabilités de véritable bras droit de Tony, dont le chant à la fois agressif et mélodique constitue indéniablement une marque de fabrique pour le groupe.
À découvrir de toute urgence !

Tracklisting :
01. A Cage Of Sins
02. I’m Sealed
03. Earth’s Rules
04. I’m In Love
05. Vendetta
06. The Side Of Dime
07. Addictions
08. Don’t Tell Me Lies

Musiciens :
Sylvain Godenne (Batterie)
Olivier Lemière (Basse)
Damien Di Fresco (Guitare & Claviers)
Tony Carlino (Chant)

Producteur: Max Pie

Label: Mausoleum Records

Auteur : Tercio

Publicités