Marduk-PlagueAttention : voilà l’album de cette fin d’année ô combien triste qui va martyriser vos âmes sensibles !!
Avec un changement de line-up radical, seul le leader et maître à brutaliser Morgan Steinmeyer Hakkansson demeure l’unique membre d’origine, MARDUK est de retour avec un 10ème album qui risque de donner un nouvel envol à sa carrière. Un album décisif donc…
Exit donc Legion et B-War et place à Mortuus (ex-Funeral Mist ex-Triumphator) au chant et qui aura la lourde tâche de remplacer le charismatique Legion, Magnus Devo Andersson à la basse (qui n’est pas un inconnu car il jouait déjà sur les premiers albums de MARDUK) et Emil Dragutinovic à la batterie déjà présent sur World Funeral.
Après les deux précédents albums qui laissaient entrevoir un groupe qui semblait tourner en rond, frisant parfois l’auto parodie, MARDUK remet les pendules à l’heure avec ce Plague Angel qui renoue avec les heures glorieuses de Nightwing pour sa lourdeur et sa brutalité et de « Panzer Division Marduk » pour sa sauvagerie, pour son ode aux blast-beats… On ne peut pas dire que Plague angel fasse dans la finesse car l’agression sonore est totale, brutale et sans répit surtout. Les passages Heavy sont rares mais salvateurs car l’auditeur courageux ne sortira pas indemne d’une telle agression. Les séquelles perdureront, soyez-en sûr !!
Mortuus s’en sort très bien vocalement, tant son chant respire la haine et s’avère beaucoup plus brutal que son prédécesseur. Le bougre s’égosille et semble vivre la musique que le combo déverse en toute animosité et en toute impunité.
Bon, l’ensemble n’est pas 100% original, car les titres présents auraient très bien pu figurer sur Nightwing ou sur Panzer Division Marduk mais Dieu que c’est bon !!!! De « Hangman » en passant par « Perish in flames » « Throne of rats » ou bien « Warschau » (qui va alimenter la controverse habituelle à propos de MARDUK) c’est l’enfer sur terre, le chaos ultime, un Stalingrad puissance 10… Bref, la machine de guerre MARDUK est en route !!
Un conseil cependant : pour Métalleux avertis tout de même…

Tracklisting :
1. The Hangman Of Prague
2. Throne Of Rats
3. Seven Angels,S even Trumpets
4. Life’s Emblem
5. Steel Inferno
6. Perish In Flames
7. Holy Blood, Holy Grail
8. Warschau
9. Deathmarch
10. Everything Bleeds
11. Blutrache

Musiciens :
Morgan Håkansson-guitare
Mortuus-chant
Magnus Devo Andersson-basse
Emil Dragutinovic-batterie

Producteur : ?

Label : Regain Records

Auteur : Etienne

 

Publicités