Hellfest2018-Banniere-800x445

Si il y a bien un événement qui fédère toute la communauté Hard/Metal en France c’est bien le Hellfest. Ce succès qui ne se dément plus de nos jours propose en 2018 sa 13eme édition.

L’affiche, comme d’habitude éclectique comme il faut, a tenu ses promesses. Les reports seront divisés en 4 pour des raisons de praticité. Il y en aura 3 pour chaque jour de concert et 1 supplémentaire sur l’ambiance générale de ce super festival.

Alors prêts pour le troisième jour ? Here We Go !

ACCEPT
Nikki : Premier concert de ce dimanche me concernant. Accept nous a proposé un concert court et concis. L’entame a été leur Die By The Sword tiré de leur tout dernier album et ma foi cela est très bien passé. Les 7 autres titres présents ont été un best of. Au menu, entre autres : « Metal Heart », « Balls To The Wall », « Fast As A Shark », « Pandemic ». Le tout toujours interprété avec la rigueur qui caractérise le groupe. Une très bonne mise en bouche mais un seul regret, ce fut trop court ! 8/10

ARCH ENEMY
Nikki : J’étais très impatient de voir enfin pour la première fois les suédois en concert. Et je l’avoue honnêtement j’ai un gros faible pour Alyssa… Même si le concert a été très bon, très pro, carré comme tout, j’ai été un peu déçu. La setlist proposée, faisant la part belle au dernier (et plutôt moyen) album, a été un peu décevante. Où sont les « No More Regrets » ou « Ravenous »? Il m’a semblé que le groupe était en pilotage automatique et n’a pas eu le côté fou fou que l’on était en droit d’attendre. Il m’a fallu attendre le tout dernier morceau « Nemesis » pour que je commence à entrer dans le concert. Une semi déception donc. Par contre ma voisine qui ne connaissait pas le groupe a adoré. Comme quoi un set peut décevoir un fan mais satisfaire amplement quelqu’un qui découvre le groupe. 6/10

MEGADETH
Nikki : Avec Megadeth ça passe ou ça casse. J’ai vu le groupe plusieurs fois en concert, on peut avoir une pure tuerie comme une pure daube. J’étais très content de revoir Mustaine and cie mais j’ai vite déchanté. Tout d’abord le début de set a été catastrophique en raison de problèmes de son. Il m’a fallu très longtemps pour comprendre que le groupe jouait le culte « Rattlehead ». En fait le groupe a été l’exemple contraire d’Arch Enemy à savoir une set list en béton armé mais une interprétation décevante. Et ce n’est pas l’apparition surprise du Michael Amott sur « Symphony Of Destruction » qui arrivera à sauver le groupe du désastre. On notera également que Kiko Loureiro a été malheureusement trop en retrait par rapport à Mustaine… Dommage, le brésilien vaut bien mieux que ça. Bon après le public en général a pris son pied sur « A Tout le Monde » chanté à tue tête par la grande majorité des festivaliers qui ne demandait que ça. 5/10

ALICE IN CHAINS
Nikki : 2018 a été pour moi l’occasion de voir quelques groupes que je crevais d’envie de voir depuis des lustres mais sans en avoir eu l’occasion ou la possibilité. Alice In Chains faisait partie de cette liste. Set list en guise de Best Of, le groupe a effectué un sans faute. William Duval est un excellent Frontman au timbre de voix très proche du regretté Layne Staley. Première branlée pour moi, le groupe monte sur scène avec « Bleed The Freak » mon morceau préféré du groupe ! Et hop je t’enchaîne des tueries comme « Check My Brain » « Man In The Box », « Would », « We Die Young », « Rooster » etc. J’ai braillé comme une âne sur TOUS les titres. Ce fut à titre personnel un de mes moments forts du fest ! J’ai d’ores et déjà hâte de me mettre leur nouvel album prévu en août dans les feuilles et les voir dans une salle à Paris ! 8/10

IRON MAIDEN
Nikki : Je ne vous ferais pas le même refrain habituel, j’avais super envie de revoir Maiden ! Et, comment dire pour rester propre et objectif ? Ce fut sans aucun doute LE concert de ce Hellfest. Si certains groupes sont bons ou ont la classe, Maiden fait partie à toujours des GRANDS. Ceux qui ne jouent pas dans la catégorie des mortels mais bien des légendes du Hard/Metal comme un Guns, Metallica ou Ac/Dc. Tout d’abord ce fut le meilleur son de tout le festival. Incroyablement clair et puissant. Les musiciens ont été affûtes et sacrément efficaces. Mention parfaite à Bruce Dickinson qui fut extraordinaire. Sa prestation tour à tour théâtrale, puis lyrique puis énergique a été un vrai régal. La setlist ? Mais irrésistible! On a eu un VRAI best of, tous les hits ont été présents. Bon aller pour chipoter j’aurai enlevé le fatigant « Evil That Man Do » mais franchement quel concert mes enfants ! Eddie nous a fait une apparition tonitruante sur « The Trooper » et sur « Iron Maiden ». Et dire que j’avais prévu de ne faire que la moitié du set pour aller voir les Hellacopters… Mais non rien à faire Maiden a le pouvoir de captiver son auditoire pour le garder auprès de soi ! Lance flammes sur « Flight Of Icarus », avion sur « Aces High » on en a pris plein la gueule visuellement ! Bon j’arrête vous l’avez compris ce fut un must ! Ah oui j’ai braillé comme un porc et fait mon show dans la fosse, chauffant même le public a chanter les refrains. Un grand moment. 10/10

SPÉCIAL
Nikki : Une annonce a été faite pour présenter les premiers groupes présents lors de la future édition 2019. Au menu CARCASS ( !!!! j’ai cru que j’allais crever de plaisir tellement j’étais content), Mass Hysteria, Dropkick Murphys, Slayer (pour son concert d’adieu à la France) et… Ladies and Gents, Here They Are…. MANOWAR ( !!!!!! arghhhhhhhhhhhhh de jouissance!). Joey de Maio a même fait le déplacement pour rassurer ses fans que Manowar n’oubliait pas la France et nous a promis un concert spécial. Aller RDV en 2019 !!

MARYLIN MANSON
Nikki : J’aime Manson, je ne suis pas un fan mais par contre un inconditionnel de son Antichrist Superstar. C’est avec beaucoup de curiosité que j’aborde le concert en n’attendant pas grand-chose. Le personnage étant assez controversé. Certain le trouvent bon en live, certains désastreux. J’avais envie de me faire ma propre opinion. Je n’ai pas été déçu, j’ai même adoré son concert. Seul petit reproche ce fut les temps morts entre les chansons. Mais bon, il peut se le permettre. Outre l’aspect provoc, j’ai bien aimé l’esthétisme de sa prestation et sa façon subtile de dénoncer les travers de l’humanité sans que la très grande majorité du public ne le comprenne malheureusement. Certes il y a eu 4 sublimes nanas seins nus qui étaient prêtent à tout pour lui… Mais je pense que cela va bien plus loin que quelques paires de nibards. Cette fascination des foules pour son idole ne m’a pas empêché de faire un parallèle entre la populace qui vénère son tyran. A l’instar d’un Hitler qui fascinait les foules lors de l’instauration du 3eme Reich. Cette mise en garde nous rappelle tristement que l’Homme reste l’Homme et que des événements peuvent toujours survenir si une personne charismatique mal intentionnée prend le pouvoir. Pour revenir au concert ? Et bien ce fut un bon best of bien foutu. J’ai adoré sa version de son « Beautiful People » et son « Irresponsible Hate Anthem ». J’aurais bien aimé un petit « Tourniquet » mais bon. 8,5/10

NIGHTWISH
Nikki : Dernier concert de cette superbe édition 2018. Ce qui a été cool, c’est qu’à la fin du set de Manson, la plus grande majorité des festivaliers a quitté le site. On a pu être près de la Mainstage 1. Soyons bref, ce fut un très très bon concert avec une set list en béton armé faisant la part belle aux meilleurs morceaux du groupe. J’ai adoré leur « Wish I Had An Angel », « Amaranth » « Nemo » et « Slaying The Dreamer ». Le moment fort ? Le dernier morceau « Ghost Love Score » interprété de façon incroyable ! Je découvrais Floor avec le groupe et il faut reconnaître que la très belle brune est une PATRONNE ! Floor, je t’aimeeeeeeeeeeeee ! Seul coup de gueule, et cette fois ci concernant le personnel technique du fest. Pourquoi, mais pourquoi n’avoir proposé qu’un plan fixe du concert et non pas une prestation filmée à plusieurs cameras comme tous les autres groupes?…. 9/10

BACKYARD BABIES
Jean Philippe : Si la prestation des suédois de BACKYARD BABIES lors de l’édition 2015 du HELLFEST avait quelque peu déçu les fans, il n’en aura pas été de même cette fois. Les BACKYARD BABIES ont retrouvé la niaque et nous ont offert un set pêchu et rudement efficace à grand renforts de morceaux qui tapent là où ça fait mal et qui donnent envie aux fans du groupe de se lâcher bien comme il faut. Dur en effet de ne pas craquer après un démarrage en tombe avec respectivement « Made me Madman », « Dysfunctional Professional », «The Clash » et « Brand New Hate ».
Dregen est intenable comme d’habitude et le groupe profite de l’occasion pour balancer son nouveau single « Shovin’ Rocks » qui passe comme une lettre à la poste.
Un petit « Nomadic » par ci, un petit « Minus Celsius » par là et la messe est dite. Les BACKYARD BABIES sont bel et bien de retour cette fois et putain ça fait du bien !!!

GLUECIFER
Jean Philippe : Enfin ! Enfin ils ont décidé de remettre le couvert et de reprendre la route afin de rependre la belle parole du Rock n’Roll, le pur, le vrai, celui qui dégouline de grattes et qui fait taper du pied. Je parle de GLUECIFER bien sur, cet excellent groupe norvégien de Rock n’Roll High Energy qui est resté en sommeil pendant de longues années mais qui est bien et bien là sur la scène de la Warzone. Et si on pouvait avoir quelque craintes après pareil sommeil sur l’efficacité du set 2018 de GLUECIFER, celles-ci se sont envolées dès les premières secondes de « I Got a War ». Les riffs de grattes dégoulinent de partout, Biff Malibu est toujours aussi performant en tant que show man et coté setlist, c’est le bonheur avec « Automatic Thrill », « A Call From the Other Side », « Car Full of Stash » … Les fans prennent leur pieds tout comme les mecs de GLUECIFER qui clairement passent un super moment sur scène. Que dire si ce n’est que ce set a été un régal et qui l’on souhaite avoir une nouvelle dose de Rock n’Roll au plus vite. Du tout bon !!

THE HELLACOPTERS
Jean Philippe: Pas de doute, cette journée du dimanche à la Warzone a tout pour faire le bonheur des fans de Rock n’Roll Hard Garage Punk Rock High Energy avec les prestations successives de BACKYARD BABIES, GLUECIFER, THE HELLACOPTERS et TURBONEGRO. Une sorte de « Clash of the Titans » version Rock n’Roll qui défouraille.
Nicke Andersson, leader en chef des HELLACOPTERS est à nouveau sur scène après avoir joué avec LUCIFER en fin de matinée, tout comme Dregen qui était déjà sur cette même Warzone un peu plus tôt avec les BACKYARD BABIES, mais les gars se donnent à fond et nous régale avec une prestation qui sent la sincérité et l’envie de faire plaisir. On se prend d’entrée de jeu un duo « Hopeless Case of a Kid in Denial » et « You are Nothin » et déjà on retrouve tout ce que l’on aime avec les HELLACOPTERS à savoir se savoir faire purement Rock n’Roll qui vous emporte dans un tourbillon de riffs. Les HELLACOPTERS balancent un set qui alterne morceaux très énergiques (« Move Right out of Here ») et morceaux plus pondéré (« Toys and Favors ») mais et nous crucifient sur place en fin de set avec l’enchaînement « By the Grace of God » et « Gotta Get Some Action Now ».
Merci les gars, c’était juste excellent !!

REMERCIEMENTS : Phil, Leti, Jbus, Juju, Jean Philippe, Florence, Lucie, Scarlett, Seb, Seb, Pirate, Didine, Davidandre & Son, Bourbon Kid et celle qui trompe la mort Vanessa !

NOTE: Les photos et video illustrant le report seront bientôt présentes sur le report, j’ai pas encore eu le temps de faire un tri et de les formater 😉

Publicités