Hellfest2018-Banniere-800x445

Si il y a bien un événement qui fédère toute la communauté Hard/Metal en France c’est bien le Hellfest. Ce succès qui ne se dément plus de nos jours propose en 2018 sa 13eme édition.

L’affiche, comme d’habitude éclectique comme il faut, a tenu ses promesses. Les reports seront divisés en 4 pour des raisons de praticité. Il y en aura 3 pour chaque jour de concert et 1 supplémentaire sur l’ambiance générale de ce super festival.

Alors prêts pour le deuxième jour ? Here We Go !

SAVAGE MESSIAH
Nikki : Une fois n’est pas coutume, j’ai décidé d’investir tôt le fest pour aller voir le set des britanniques. Leur dernier album Hands Of Hate paru l’année dernière (en passant, merci Pierrick de m’avoir proposer cet album à chroniquer) était vraiment très bon. Le groupe ne m’a pas déçu. Leur Heavy/Thrash légèrement moderne tout en étant respectueux de la tradition toute en puissance prend toute sa dimension sur scène. Débuts de circle pits, headbanging sauvage tous les ingrédients sont là pour que tout pour que le peu de spectateurs présents prennent leur pied. Les titres sont bien construits, ça fait mouche. Mon petit doigt me dit que dans quelques années ils joueront bien plus haut sur l’affiche. Un groupe à suivre de près. 7,5/10

ESKIMO CALLBOY
Nikki : Je vais être très bref. C’est un groupe allemand jouant du metal eau de Cologne pour ado de bonne famille. Sorte de Tokio Hotel meets Papa Roach avec un début de poussée de poils. 3/10

L7
Nikki : Voilà un concert que j’attendais avec impatience car je n’ai jamais vu le groupe. D’après les dires collectifs, la bande de Donita avait délivré quelques jours auparavant un set tonitruant à Paris. Et en plus, l’avantage de jouer tôt, permet au mort la faim que je suis d’être tout devant. Et bien je n’ai pas été déçu. Certes le son n’a pas été le point fort du set, Jennifer Finch ayant même quelques problèmes de retours en tout début de set. N’empêche que les filles semblent être heureuses d’être là. Le groupe joue donc un très bon best of de leur meilleurs titres. J’ai retenu un « Andres » efficace et un « Pretend We’re Dead » joué de main de maîtresse. Elles ne sont pas belles, mais sublimes à la fois. Un très bon concert. J’ai envie de retourner les voir ! 8/10

RISE OF THE NORTHSTAR
Nikki : Un groupe qui n’est pas ma came musicale. Par contre j’ai bien aimé leur imagerie et l’énergie communicative du groupe. Je pense qu’il faudrait les revoir dans une petite salle pour en apprécier toute la saveur. 7/10

TREMONTI
Nikki : Encore un concert que j’attendais avec impatience. Juste avant le set, j’ai croisé la très sympathique Florence, taulière du groupe Facebook Metalchimie (d’ailleurs sur ce groupe l’ambiance est très sympathique, je vous recommande d’y aller ! https://www.facebook.com/groups/536199609909212/). Je n’avais jamais écouté le beau guitariste en solo, mais j’ai toujours été fan du travail du bonhomme avec Creed et surtout avec Alter Bridge. Et bien je n’ai pas été déçu ! Le son est puissant, les compos excellentes et abouties. C’est du tout bon ! Et pour les nombreux qui ne le savent pas encore, Tremonti est un super chanteur avec une belle voix grave, vous savez le genre de voix qui fait rêver les femmes… D’ailleurs la jolie demoiselle derrière moi nous a fait profité de ses jolis seins ! Le charisme et la classe ça ne s’apprend pas, on est né avec et Tremonti est un des ces hommes. 8/10

JONATHAN DAVIS :
Davidandre : Je regarde de loin car je les ai déjà vu la semaine passée au Download. Le sentiment est le même, c’est sympa mais vite chiant. Du Korn en moins bien.

BULLET FOR MY VALENTINE
Nikki : Pas franchement impatient de voir le groupe mais tout de même heureux de les voir. Je n’avais pas écouté ce que les gallois proposent depuis « Scream Aim Fire ». J’étais un peu curieux de voir si le groupe avait un peu innové et tournait un peu moins en rond. Non seulement ils ont évolué car il proposent un Heavy Metal moderne bien foutu, mais… j’ai trouvé que ça manquait d’âme et d’authenticité. Les anciennes compos passent bien mieux sur scène. En fait, je pense qu’il s’agit en ce qui me concerne que de goûts personnels. Le public en général semble avoir bien accroché et c’est le principal. 7/10

PLEYMO
Davidandre : Ne faisant pas parti de la génération « Team Nowhere », j’avais peur de trouver ça ridicule. Et bien non, je passe un bon moment, ça fait sauter, c’est rigolo ; en prenant ça au 2nd degré, j’ai passé un bon moment.

ORANGE GOBLIN
Davidandre : Récente découverte pour moi, j’ai bien accroché avec leurs morceaux studios. Cependant en live je trouve ça un peu redondant, la voix me laisse de marbre, et les instru se ressemblent. Je pars au milieu du set pour aller voir la fin de Body Count.

BODYCOUNT 
Nikki : Voilà le concert que j’attendais le plus ce samedi. Here it is Motherfuckers !!!!! Leur Bloodlust paru l’an dernier m’avait troué le cul ! Et là je n’ai pas été déçu ! Parce que vous voyez, non seulement Ice T est un des tous meilleurs rappeur de tous les temps mais c’est surtout un PATRON. Si l’homme est vindicatif et revendicatif, son Rapcore est une vraie merveille. Car oui, voyez vous Ice T a chauffé à blanc la fosse du Hellfest en proposant un doublé de reprises de Slayer « Raining Blood » / « Postmortem » histoire de se mettre tout le monde dans la poche. Les anciens titres comme le très violent « Copkiller » (j’aurais pas aimé être un membre de la maréchaussée me promenant ici…) et le plus récent « Black Hoodie » ont été de très bonnes déflagrations sonores. Un must à voir ! 9/10.

WATAIN :
Nikki : Bon faut reconnaître que la prog de ce samedi était plus faible que les deux autres jours. J’aime pas les Deftones tout en reconnaissant les grandes qualités du groupe et je déteste (pour rester poli et objectif) l’autre blaireau de Fred Durst. Étant un amateur occasionnel de Black Metal, je décide donc d’aller faire un tour du côté du Temple. Et puis quoi de mieux que Watain un des leaders actuel de cette sulfureuse scène. Cool en plus y’a personne quand j’arrive, c’est donc au second rang que je me trouve. Le décors est somptueux composé de tridents et de braseros incandescents. Tout est parti pour passer une bonne messe noire du meilleur effet. La musique du groupe est un Black traditionnel mélodique rehaussé de parties très heavy qui font mouche. Ces parties heavy pourraient même d’ailleurs plaire aux amateurs de Heavy classique. Autant le dire de suite j’ai pris mon pied en regardant ce concert si bien exécuté. Le genre de concert baffe qui reste mémorable. 8,5/10

AVENGED SEVENFOLD
Davidandre : Le son est naze et je n’aime pas particulièrement le groupe, même pas du tout. Du coup je regarde une chanson puis je pars manger car je trouve ça mauvais. Désolée pour les fans.

Davidandre’s Son : Plein de sueur, je décide de regarder AVENGED SEVENFOLD de loin. Même si je ne suis pas du tout fan, j’avais beaucoup apprécié leur concert à Bercy il y a un an et quelques. Mais bon j’ai du mal à me mettre dans l’ambiance ! La fatigue fait son œuvre, le manque de sommeil aussi.. Je reprends des couleurs lorsque le chanteur explique qu’il n’a plus de voix du tout pour chanter un morceau, dû à une extinction, et propose à un fan de monter sur scène pour le chanter à sa place. Le fan fait ce qu’il peut (c’est assez drôle) et arrive à sauver la baraque ! Les membres du groupe se marrent en le voyant arpenter la scène et lancer des « HELLFEST ARE YOU READY ». Très drôle ! Bref le concert se finit gentiment et direction la Warzone.

HATEBREED
Davidandre : Le feu !!! On jump, on gueule, on a le point en l’air. C’est toujours cool, mais là c’était encore plus cool que d’habitude. On peut dire que c’est une valeur sûre si tu veux te défouler un peu. J’adore !

REMERCIEMENTS : Phil, Leti, Jbus, Juju, Jean Philippe, Florence, Lucie, Scarlett, Seb, Seb, Pirate, Didine, Davidandre & Son, Bourbon Kid et celle qui trompe la mort Vanessa !

NOTE: Les photos et video illustrant le report seront bientôt présentes sur le report, j’ai pas encore eu le temps de faire un tri et de les formater 😉

Publicités