img_1530180107_103Bon, à vrai dire je n’avais pas prévu d’aller voir une énième fois les Scorpions, mais puisque mon boulot me propose d’assister au concert depuis notre loge, je ne vais pas refuser une telle opportunité, surtout que je suis super bien placé et que le champagne remplace la bière.

Je ne m’attarderai pas sur la première partie, SLYDIGS, groupe de Manchester jouant un rock pêchu mais sans vraiment d’originalité, avec pas mal d’influences des Stones.

Bercy est plein comme un œuf et la foule est bigarrée, de 7 à 77 ans comme on dit, et première fois que je vois ça à Bercy, il y a une estrade avec sièges au fond de la fosse, derrière la table de mix… Ce public, qui d’ailleurs réagira bruyamment aux ballades mais restera quand même très calme (mou ?) tout au long du concert…
Hell’s Bell retentit à fond dans la sono et annonce l’arrivée des arachnides.
L’entrée se fait sur « Going out with a bang ». Première constatation, Klaus Meine qui vient quand même d’avoir 70 ans ( !!!), et même s’il a pris un coup de vieux physiquement, chante encore sacrément bien. Rudolph Schenker à toujours la pêche et reste un putain de guitariste rythmique. Mathias Jabs enchaine ses solos sans aucun problème et affiche un sourire permanent qui fait plaisir à voir. Mickey Dee fait le job, avec sa frappe lourde et par rapport à Motorhead, il doit être là dans une certaine zone de confort, les tempi étant quand même bien plus cool que chez son ancien employeur…
Malgré que ce soit l’anniversaire du Crazy World tour, la set list fait la part belle à pas mal de titres des 70’s et des 80’s (voir set list) sur lequel le public (en dehors des 1ers rangs) est plutôt très discret, se contentant d’applaudir poliment à la fin des morceaux…un peu décevant au niveau de l’ambiance.

img_1530180082_811

A noter quand même qu’à quelques mètres de moi, un gamin d’à peine 12 ans porte fièrement un t-shirt Poison de la grande époque et se déchaîne sur les titres les plus rock. Ça fait plaisir de voir que la relève est assurée.

Le medley acoustique remporte lui un très grand succès (à croire que la majorité n’est là que pour les slows) et les chœurs me semblent un peu trop propres et puissant sur « Send me an angel » (y aurait-il des samples ???).

L’hommage à Lemmy avec le reprise d’Overkill fait vraiment plaisir et les scorps assurent bien.

img_1530180130_957

l’enchaînement final sur Blackout, Big city nights, Still Loving you et Rock you like a hurricane me replonge pas mal d’années en arrière, et même si les scorpions n’ont plus la même pêche qu’il y a quelques années, il y a vraiment de beaux restes et ce show fut un bon petit moment.

Manquait juste un petit Dynamite à mon avis, mais pour le reste, 1h45 qui sont passés quand même bien vite.

Setlist:
Going Out With a Bang
Make It Real
Is There Anybody There?
The Zoo
Coast to Coast
Medley : Top of the Bill / Steamrock Fever / Speedy’s Coming / Catch Your Train
We Built This House
Delicate Dance
Medley acoustique :Follow Your Heart / Eye of the Storm / Send Me an Angel
Wind of Change
Tease Me Please Me
Overkill (Motörhead cover)
Drum Solo
Blackout
Big City Nights
Still Loving You
Rock You Like a Hurricane

Auteur: JM

Publicités