kingofthehillFrankie’s back ! Non, ne voyez pas dans ce slogan le délire mégalomaniaque d’un chroniqueur en mal de reconnaissance mais bien le retour de Frankie, le frontman charismatique de King Of The Hill. Enfin…

Jusqu’à Unreleased, KOTH était à ranger dans cette trop longue catégorie des groupes n’ayant sorti qu’un (excellent) album fin 80’s ou début 90’s. Ils ont eu la bonne idée d’aller grossir les rangs des Blue Tears, Jesse Strange et Cie qui profitent, en surfant sur des opportunités bien agréables à nos oreilles, d’un second souffle les autorisant à une session de rattrapage après un long hiatus dans leur carrière. Pour les retardataires qui ont raté le premier épisode, voici le résumé de l’intrigue ; KOTH sort un album éponyme en 1991 produit par une des références de l’époque ; Howard Benson qui leur concocte un son et une production ENORMES. Il n’en fallait pas plus à des compos déjà efficaces pour marquer un registre à la mode en ce début de décennie, le Hard-Us funkysant. Rien d’étonnant alors de les voir assurer la première partie d’Extreme dans la foulée. Pour les raisons que l’on connaît, KOTH n’aura pas le temps de transformer l’essai… C’est chose faite !

Pour les aficionados du chanteur blondinet, un tiers environ des morceaux présents sur Unreleased ne leur sera pas inconnu. En effet, certains étaient disponibles, en creusant un peu, sous une forme très proche de celle présentée sur ce disque. Seul le son gagnera en clarté et puissance, plus-value qui suffit à elle seule à l’acquisition de cette galette. L’écueil à éviter lorsque l’on bénéficie d’une seconde chance après une période de disette est de ne pas mettre tous les fonds de tiroir dans le but, louable pour les musiciens, de voir tous leurs bébés bénéficier d’un support décent. Louable pour les musiciens, pas forcément pour les auditeurs… Piège en partie contourné. 17 titres, ça fait beaucoup, même pour KOTH. Je vous épargne le descriptif morceau par morceau en lui préférant une catégorisation en trois grandes tendances.

L’essence de KOTH selon moi, les titres fusion, bien représentés quantitativement et plus important encore, qualitativement. Qu’il s’agisse du brûlot qui ouvre le bal, « What Kind Of Man » (imparable), de « Save It For Yourself », de la wah-wah dynamisante de « What U See », du groove plus lent de « Just A Little Bit », des percus rafraîchissantes de « United », le carton sera quasiment plein si on leur pardonne un « Damn » un peu moins percutant (malgré un très beau solo !). Un versant Hard-Us plus conventionnel qui alterne le très bon ; « Hands On You », « Better You » avec des rythmiques certes moins « colorées » mais aussi efficaces et le plus dispensable (oserais-je évoquer un remplissage qui objectivement était superflu au regard du nombre de morceaux proposés ?), « Lisa », « This Love Is For Free ». Enfin, et immanquablement, un registre plus calme qui nous propose trois ballades (raisonnable pour 17 titres), particulièrement réussie avec « Tonite », moins marquante pour « Mama » en dépit d’un joli piano et franchement superflu pour une reprise acoustique de « Better You » qui nous prouve, une fois n’est pas coutume, qu’un bon morceau ne supporte pas toujours les traitements différents.

Ajoutez à cela, un remix d’un des moments phares de leur premier album (« I do U »), un intermède suivi d’un titre acoustique plus « folky » (« Dream Segue » et « Allright ») et vous obtiendrez un album vraiment pas anecdotique et carrément incontournable pour ceux qui apprécient l’éponyme. En revanche et idéalement, ceux dont le chemin n’a jamais croisé leur premier album et qui se sentent des affinités avec un style qui généralement « passe ou casse », je leur conseille, si possible, de commencer par le début. L’éponyme se démarque, presque par définition lorsque l’on connaît l’histoire de Unreleased, par une homogénéité qui accroît l’impact lors d’une découverte. Mais, mais et c’est ce qui prouve la qualité d’Unreleased, s’il vous est plus facile de trouver le plus récent, sachez qu’il contient suffisamment d’atouts pour ne pas vous décevoir. Loin de là ! Frankie’s back !!! Enfin…

Tracklist:
1. What Kind Of Man
2. Save It For Yourself
3. What U See
4. Hands On You
5. Tonite
6. Better You
7. Just A Little Bit
8. Mama
9. Lisa
10. This Love Is Free
11. United
12. Dream Segue
13. Allright
14. Damn
15. Is It My Body
16. Better You (Acoustic)
17. I Do U (remix)

Musiciens:
Frankie-chant
Jimmy Griffin-guitare
George Postos-basse
Vito Bono-batterie

Publicités