Kickhunter_-_All_In_coverSide-project du bassiste d’HELLOWEEN, Markus GROSSKOPF, KICKHUNTER publie en cet été 2010 sa nouvelle offrande aux dieux du hard rock, la troisième depuis la création du groupe en 2002. Désirant s’éloigner du speed mélodique pratiqué par les citrouilles, le bonhomme a trouvé ici un terrain de jeu adéquat pour exprimer son amour du hard rock  » burné « , mais aussi d’un classic rock à la DEEP PURPLE, ou encore d’un rock sudiste rendant hommage à LYNYRD SKYNYRD. Voici donc le spectre musical que recouvre le groupe allemand.

Débutant par un titre hard rock très classique mais néanmoins convaincant (Mine All Mine), All In se démarque immédiatement des autres publications œuvrant dans le même style grâce à la présence d’un orgue Hammond imposant et fort à propos qui offre aux compositions cette touche originale et qui attire l’attention de l’auditeur. Globalement mid-tempo, l’album s’emballe en de rares occasions vers des contrées plus énervées, rappelant d’ailleurs fortement l’univers  » happy metal  » d’HELLOWEEN (« Revolution », « Another Tear »).

Alternant petits brûlots hard rock (l’excellent « Shy, Shy, Shy » en tête, dont le piano façon honky-tonk véhicule des ambiances de saloon enfûmé) et ballades somme toutes classiques et un peu trop évidentes (« Deep In My Heart » n’aurait pas dépareillé sur un album de Frank MICHAEL, les guitares en moins…), All In tire également profit de la présence de deux chanteurs, un homme (Jörg WESENBERG) et une femme (Melanie BLACK) pour apporter cette petite touche d’originalité permettant à l’album de passer comme une lettre à la poste. KICKHUNTER ne propose rien qui n’ai déjà été fait, mais son hard rock sincère et travaillé à le mérite de tenter, d’oser, de proposer. En témoigne la longue ballade finale, « Ocean », qui constitue un mélange bien senti entre DEEP PURPLE, PINK FLOYD et LYNYRD SKYNYRD, rien de moins. Et comment bouder son plaisir à l’écoute de la relecture d’un classique de VICTORY (« Check’s in the Mail ») ou de la réinterprétation toute personnelle du tube de BLONDIE, « Call Me », judicieusement placé en fin d’album de manière à attiser de nouveau l’intérêt de l’auditeur.

Loin de réinventer la roue, KICKHUNTER offre néanmoins quasiment une heure de hard rock sudiste habité et inspiré, à défaut d’être inventif, tout juste handicapé par la présence de quelques titres un peu niais et faciles. Chaudement recommandable pour les amateurs du style et les amoureux du son inimitable du Hammond.

Auteur: Gegers

Tracklist:
1. Mine All Mine
2. Revolution
3. Another Tear
4. Feels Like Home
5. All In
6. Shy Shy Shy
7. Check’s In The Mail
8. Boogie Town
9. Deep In My Heart
10. Call Me
11. Ocean

Musiciens:
Markus Großkopf: Basse
Rollie Feldmann: Guitare
Karsten Kreppert: Batterie
Stefan Aurel: Guitare
Ansas Strehlow: Hammond
Jörg « JC » Wesenberg: Chant
Melanie Black: Chant
Ela: Choeurs

Publicités