118905817_oLors de quelques-unes de ses anciennes interviews Jon Lord n’hésitait pas à réhabiliter ce Come Taste The Band. Il trouvait que la musique que proposait le Mark IV n’a pas été comprise à sa juste valeur auprès du Grand Public et des fans du groupe. Il reconnaissait par contre volontiers que pour la majorité des gens ce n’était pas un album du Pourpre Profond.

Petit flashback en 1975. Richie Blackmore quitte le groupe à l’issue de la tournée servant à promouvoir Stormbringer. L’homme qui ne rit jamais était en profond désaccord avec la tournure musicale que prenait le groupe, à savoir un juste mélange entre les influences traditionnelles de Deep Purple et les penchants Blues Rock de son beau gosse de chanteur Coverdale et plus Soul/Funk du plus agité (à l’époque !) de son bassiste Hugues. Le groupe a été même à deux doigts de jeter l’éponge après avoir même envisagé d’embaucher des guitaristes de luxe comme Rory Gallagher par exemple. Cependant, Coverdale après l’écoute du jeu de Tommy Bolin sur le Spectrum de Billy Cobham a une révélation. Ils font venir Bolin pour une audition. Inutile de vous dire que le gratteux est embauché sur le champs.

L’enregistrement de l’album est assez chaotique entre les périodes de défonce puis de detox à la cocaïne pour Glenn Hugues. C’est la raison pour laquelle, le bassiste participera moins à l’élaboration et à l’enregistrement des compositions de cette nouvelle galette. La majorité des titres sera issu d’un travail commun entre le Cov et Bolin. Bolin est un très bon guitariste, probablement non apprécié à sa juste valeur. Son jeu colle à la perfection avec la nouvelle orientation musicale du Purple. En fin de compte Come Taste The Band est le successeur logique de Stormbringer. Mais pas que. De Burn également parce que le son est plus brut et mieux produit. Les compositions sont alambiquées. Certes le côté prog du Purple dit traditionnel est mis de côté pour une sorte de Hard Funk (qui à dit précurseur?), mais si les chansons sont de bonne facture après tout quelle importance ? Et oui ! Car avec cette entame efficace qu’est le très Rock « Coming Home », Purple renoue en grande partie avec la recette magique employée sur l’album Burn. Bolin en guise de présentation nous propose un très bon solo qui avouons le n’a rien à envier à ceux proposés par son illustre prédécesseur. Un début sans faute suivi par un très bon « Lady Luck » qui a lui seul annoncera comment sonnera Whitesnake quelques années plus tard. Imparable. Si Glenn Hugues n’est pas au mieux de sa forme, il nous propose un excellent « Gettin’ Tighter » groovy et funky irrésistible. Le break funkadonf version 70’s n’aurait en aucun cas été reniée par le maître du genre Stevie Wonder. Un vrai régal avec des parties de claviers qui magnifie le solo funky de Bolin. Certainement le meilleur morceau de l’album. Quoique… 3 titres de haute volée pour débuter un album. La suite est un peu en dessous (quoique…) mais reste dans le domaine du très bon. Leur « Dealer » avec son son de gratte crade qui fera les régals d’une certaine scène de Seattle, traite des préoccupations de base d’une partie du groupe. Trouver de la dope est l’obsession de Hugues et de… Bolin… Bolin qui posera sa voix sur quelques paroles. Sa voix est agréable sans être pour autant extraordinaire. « I Need Love » et « Drifter » reprennent la formule proposée sur « Lady Luck » sans en avoir l’éclat. Ce sont malgré tout des titres efficaces qui eux aussi annoncent ce que sera Whitesnake. « Love Child » ressemble plus au Purple traditionnel avec un Coverdale qui n’hésite pas à pousser dans les aigus. Ce qui manque un peu sur tous ces titres pour le moment (a cause de cette Coke de merde) c’est cette alternance de chant entre Coverdale et Hugues. Après tout, cela n’est guère surprenant, Coverdale s’est imposé par la force des choses comme le capitaine pour l’élaboration de ce disque.

« This Time Around » est un magnifique tour de chant de Hugues accompagné par une très belle mélodie de piano par Jon Lord. Son chant sublime, incroyablement interprété et émotionnel vous donnera la chair de poule sans aucun doute. Un des moments forts du disque assurément. L’instrumental qui le suit directement « Owed To G » est un autre moment de bravoure dans la plus pure tradition des titres composés par Lord quand il est en mode je joue du Hard façon musique classique. Le solo de Bolin, bien qu’étant de première apparence un peu déconstruit est incroyable de précision.

L’album se termine par le morceau qui manquait sur l’album. Oui « You Keep On Moving » démontre de façon magistrale que les chants de Hugues et de Coverdale se marient parfaitement sur ce qui est le meilleur morceau du disque, quoique… Pour la petite histoire, le morceau n’avait pas été retenu pour paraître sur Burn. Blackmore ne l’aimait pas… (note : mais quel casse bonbon celui-là !)

L’album malgré toutes ces galères est incroyablement cohérent et réussi. Tel le bon vin, il s’est bonifié avec le temps car il a très bien vieilli. La tournée servant à promouvoir l’album a été un fiasco épouvantable entre les histoires de coke de Hugues, d’héroïne de Bolin et des fans globalement qui se sont sentis floués par le départ de Blackmore. Ceux-ci n’ayant jamais accepté son remplacement par le jeune yankee, n’hésiteront pas à clamer le nom de son prédécesseur lorsque celui-ci proposait (malheureusement très souvent) des parties de gratte pourries… La coupe était pleine. Le Purple jettera l’éponge après un concert particulièrement nase au Long Beach Arena début 76. Plus tristement, Bolin décèdera de ses excès fin 76. Encore un qui nous a quitté trop tôt et qui aurait pu nous proposer moult albums de qualité.

Tracklisting:

  1. Comin’ Home
  2. Lady Luck
  3. Gettin’ Tighter
  4. Dealer
  5. I Need Love
  6. Drifter
  7. Love Child
  8. This Time Around/Owed to G [instrumental]
  9. You Keep on Moving

Musiciens:
Tommy Bolin-Guitare
John Lord-Claviers
David Coverdale-Chant
Glenn Hughes-Basse
Ian Paice-Batterie

Producteur: Martin Birch

Label: EMI

https://www.youtube.com/watch?v=Xhg75ranE0o

https://www.youtube.com/watch?v=UQHPieD34Ww

https://www.youtube.com/watch?v=rK3qrHmKitI

 

 

Publicités