MI0001448729Attention, vieux routard de la scène AOR/FM depuis plus de deux décennies, Mister Kelly Keagy, batteur/chanteur/compositeur de NIGHT RANGER est de retour et … bien vivant ! Décidément très productif, à l’instar de son partenaire de longue date, Jack BLADES avec qui il peaufine le prochain NIGHT RANGER, Kelly vient de boucler son second album solo après Time Passes de 2001. De ses collaborations récentes, le chanteur aux baguettes a gardé des participations de renom ; de la production/composition qu’il partage avec Jim Peterik (SURVIVOR, PRIDE OF LIONS) jusqu’à la présence de Michaël LARDIE (GREAT WHITE, NIGHT RANGER), Reb BEACH (WINGER, WHITESNAKE), Tommy DENANDER. Je me demande si je dois ajouter que la maîtrise musicale est absolument exempte de reproches ? La traçabilité du casting ayant été faite, nous pouvons nous plonger dans le seul critère réellement important ; la musique.

Les premiers titres semblent attester d’une volonté de sonner moderne, que ce soit au niveau de la texture et riff des guitares que par l’aspect assez peu formaté (entendez par là, peu connoté 80’s) des chansons. Par exemple, le titre d’ouverture et aussi le nom de l’album « I’m Alive », peut déconcerter par son couplet peu évident qui s’efface devant un bridge de toute beauté mettant sur orbite un refrain accrocheur à souhait. Première écoute, le potentiel est détecté et à la deuxième, son efficacité, et probablement longévité, ne font aucun doute. « Stolen » enfoncera le clou d’une certaine modernité avec un riff appuyé qui permettrait peut-être de repêcher les réfractaires de cet AOR auquel il est parfois reproché un côté aseptisé. Bien sûr, même sur ces titres plus ancrés dans notre époque, les mélodies n’ont pas été oubliées, se révélant pourtant moins immédiates que sur les albums de, au hasard, NIGHT RANGER. Ce très léger effort d’appropriation, d’attention de la part de l’auditeur assurera sans doute un intérêt dépassant celui de la troisième écoute. En revanche, les premiers morceaux passés, le style pratiqué revient dans des contrées plus traditionnelles pour qui connaît ce musicien et par là même, plus rapidement identifiables.

A l’écoute de cet album solo, il est facile de cerner, a posteriori, comment se répartissaient les rôles au sein de NIGHT RANGER, Kelly étant la facette la plus mélodique et AOR alors que Jack endossait son costume de fournisseur d’hymnes et de pile électrique. Dès lors, le style bien identifié (clairement à éviter pour les amateurs d’ambiances énervées), il est évident que la qualité et savoir-faire dans un registre familier suffisent à l’achat du disque. Certains morceaux ont logiquement des réminiscences de NIGHT RANGER,  comme « Call In Another Day » flirtant avec le « Panic In Jane » de l’album « Seven » ou bien « When Nobody’s Looking » mais d’autres revêtent un caractère intimiste et touchant, « Where Are We Know » et ses percussions plaisantes par exemple. Les morceaux marquants sont, selon moi, « Blink Of An Eye » et « Back Of Your Mind » pour l’évidence de leur refrain, « World Before & After » et son statut « tubesque ». Un album à conseiller aux fans de NIGHT RANGER mais pas seulement… Les amateurs de belles parties instrumentales et d’une production léchée au service de mélodies accrocheuses devraient au moins y jeter une oreille, la suivante ne devrait pas tarder à être, elle aussi, conquise !

Tracklist:
1. I’m Alive
2. Stolen
3. Blink of an Eye
4. When Nobody’s Looking
5. Back of Your Mind
6. Life Worth Remembering
7. Re-Imagine
8. World Before and After
9. Where Are We Now
10. Where the Road Ends
11. Everything I Need in a Woman
12. Call In Another Day
13. Half a World Away

Musiciens:
Kelly Keagy: Chant & Batterie
Reb Beach: Guitare
Mike Aquino: Guitare
Brian Bart: Guitare
Bruce Gaitsch: Guitare
Tommy Denander: Guitare
Michael Lardie: Claviers

Producteur: Kelly Keagy & Jim Peterik

Publicités