51pqi7kJ5XL._SX355_Le Frank est primaire… Même pas secondaire et encore moins supérieur, non, simplement primaire. Quand l’arrivage mensuel est tombé dans la hotte hivernale de HardRock80, je n’ai vu, je n’ai lu qu’un seul mot : NAUGHTY ! Pour les fans de Metal, c’est le mot MIGHTY qui fait saliver les adeptes de MANOWAR, pour moi, le primaire, c’est NAUGHTY et ses promesses de Sleaze si j’ai beaucoup de chance ou de Hard FM si j’en ai à peine moins. Naughty, c’est la moitié de Naughty Naughty des DANGER DANGER (je sais, il y a des phrases qui défient les lois de la syntaxe sensée…) alors, moi, fidèle à mon statut primaire, j’ai dit :  » Banco ! « .

Le lourd défi de la toujours difficile introduction d’une chronique étant derrière moi, je peux m’atteler au développement de mon avis. Ah oui, il s’agit de R U Naughty Enough des NAUGHTY BOYS et pour ceux qui auraient cumulé trois langues mortes au lieu d’apprendre l’anglais (à l’école, en primaire ?), on peut traduire ce nom, dans ce contexte, par  » Les grivois, les coquins « . Tout un programme… Forcément, la tristesse ne peut se faufiler dans le coin ou alors, vraiment, si elle insiste, le temps d’une ballade ou deux mais pas plus !

Dès l’intro de Only God, une promesse semble s’éloigner, point de Sleaze à l’horizon mais plutôt son alternative plus F.M ou Hard mélodique, d’ailleurs le riff et le cri me rappellent furtivement le WHITESNAKE fin 80’s (le parallèle s’arrêtera là). Deux autres constats, la production est loin d’être primaire et tient franchement la route et découlant de cette qualité et de son aspect  » typé « , je me surprends à deviner la provenance géographique de ce combo que je ne connaissais jusque là ni d’Eve (Naughty Eve la bien connue) ni d’Adam.
Ce son sent l’Europe, la vieille Europe, la froide Europe. Je vous laisse quelques secondes le temps pour moi d’aller enfiler une doudoune et de vérifier mon hypothèse… La Suède, rien d’original, faut se rendre à l’évidence, les contrées au nord de notre beau pays sont les fournisseurs principaux de différents courants musicaux chers à nos oreilles maintenant rougies par les gelées… Une prod’ claire, qui claque, bien équilibrée et rendant hommage aux différentes instrumentistes. Une production qui plaira à qui n’est pas gêné par des claviers bien présents.
Autre élément qui vous renseignera mieux que des phrases (surtout primaires les phrases…), c’est le chanteur dont le timbre rappelle un illustre homologue nordique ; Mike TRAMP. Mikael SANDVIK n’est pas un clone mais ce parallèle permettra de cibler le registre. Mon éminent collègue Jean-Philippe me souffle (pas dans le cou mais je suis d’accord pour le coup) que ce SANDVIK n’atteint quand même pas la maestria du chanteur de WHITE LION. Et ce n’est pas la fin de Stay qui nous contredira avec ce refrain final … faux !
Leur site ne m’apportera pas qu’un rhume ou des engelures mais aussi des informations quant à leur parcours ; formé en 1989, les NAUGHTY BOYS connaîtront de nombreux changements de line-up et autres déconvenues classiques mais s’accrocheront assez pour nous proposer ce R U Naughty Enough en 2007 et la qualité de la production doit leur faire bien plaisir si leur passé a été compliqué.

Alors oui, le tout sonne classique (vous n’avez qu’à lire les titres…), pas daté non plus mais sans doute car je n’ai pas vieilli beaucoup de mon côté. Oui, amis de l’originalité ou de la puissance, vous risquez de rester sur votre faim mais pour qui aime ce style si emblématique des 80’s, il y a de quoi se sentir en terrain confortable.
Comme une faille temporelle nous permettant de découvrir un album contemporain sonnant vintage.

Tracklisting :
01. Only God
02. I Will
03. After The Rain
04. Trail Of Tears
05. Last Man Standing
06. Stay
07. Close My Eyes
08. Bitter Tears
09. Is This Love
10. Learn To Fly
11. Nothing Can Bring Me Down
12. 2 Worlds Collide
13. Something To Believe In

Musiciens :
Mikael Sandvik (chant)
Hasse Olsson (guitare)
Robert Norberg (basse)
Morgan Valentin (claviers)
Jonas  » Ludde  » Ludwigson (batterie)

Producteur : Love Martinsen & Naughty Boys

Label : Artist Service/MusicBuyMail

Auteur : Frank

Publicités