f88b4f6e592a43efa7c60f2805205574Up Your Alley est le 6ème album studio de Joan Jett qui, après toutes ces années dans le milieu du Rock, a pris de la bouteille (je voulais dire: de l’expérience). Après avoir goûté au succès avec le fameux « I Love Rock ’N’ Roll », puis l’album suivant en 1983 (à un degré moindre) au début des 80’s, Joan Jett et ses Blackhearts ont connu une période moins faste commercialement et, avec Up Your Alley, tentent de se remettre à flot.

Pour la conception de cet opus, Joan Jett est épaulée par Desmond Child, connu en tant qu’usine à tubes(et pour sa collaboration avec Kiss, Aerosmith, Alice Cooper, entre autres) et qui a co-signé ici 3 titres. Il est possible que Joan Jett désire rivaliser avec les grosses pointures de l’époque telles que Bon Jovi, Def Leppard. L’album Up Your Alley, sans être « easy-listening », est bel et bien un album de Hard FM apte à séduire les radios avec la présence de cuivres par moments, mais que les choses soient claires: ce n’est pas pour autant une daube. On y trouve des titres sympas, bien ficelés. Parmi eux, on ne peut ignorer « I Hate Myself For Loving You », un mid-tempo catchy et terriblement entêtant qui est d’ailleurs le fruit de la collaboration entre Joan Jett et Desmond Child. Ce n’est peut-être pas le meilleur titre de l’album, mais il a ce petit quelque chose qui fait qu’on ne peut pas l’éviter et qu’on le retient d’emblée.

Des bons titres, Up Your Alley n’en manque assurément pas. « Ridin’ With James Dean », par exemple, est très accrocheur et mériterait sans problème de figurer parmi les incontournables du Hard US des 80’s. De plus, « I Still Dream About You », « Just Like In The Movies » avec son tempo soutenu et ses (discrètes) intonations bluesy, « Play That Song Again », qui voit quelques notes de mandoline et les guitares électriques se superposer, sont de très bonnes compos typiquement Hard Rock à l’américaine. Quand à la reprise de Chuck Berry, « Tulane », elle est remarquablement interprétée et rappelle à point nommé que les racines musicales de Joan Jett restent le Rock ’N’ Roll.

Quelques points négatifs entachent toutefois cet album: le côté commercial de celui-ci a forcément des mauvais côtés, comme en témoignent la ballade « Little Liar », les titres Hard/Pop « You Want In, I Want Out » et « Desire » trop racoleurs, mais fades et pas accrocheurs pour un sou. On remarquera au passage que Desmond Child a co-écrit les 2 premiers titres cités.

Fort heureusement, cet opus a quand même plus de bons côtés que de mauvais et, même s’il est un cran en dessous du fameux I Love Rock ’N’ Roll, fait partie de ces albums de Hard Rock (ou Hard FM) au féminin fort sympathiques à écouter. Et puis, regardez la pochette de l’album: Joan Jett a quand même plus de classe que les chanteuses (ou prétendant l’être) d’aujourd’hui…

Tracklist:
1. I Hate Myself For Loving You
2. Ridin’ With James Dean
3. Little Liar
4. Tulane
5. I Wanna Be Your Dog
6. I Still Dream About You
7. You Want In I Want Out
8. Just Like In The Movies
9. Desire
10. Back It Up
11. Play That Song Again

Musiciens:
Joan Jett-chant, guitare
Ricky Byrd-guitare
Kasim Sulton-basse
Thommy Price-batterie

Producteur:  Kenny Laguna, Ric Browde & Desmond Child

Publicités