R-11125599-1510329058-1621.jpegAnnée chargée pour PRIMAL FEAR car après un assez bon Live in Germany, le groupe décide de nous sortir une nouvelle compilation (11 ans après la précédente) et histoire que les fans l’achètent, y rajoute 4 nouveaux morceaux.

Arrêtons nous d’abord sur ces 4 nouveaux titres :
« Area 16 » est une intro symphonique qui débouche sur « Predator ». Là l’auditeur est rassuré, PRIMAL FEAR fait toujours du PRIMAL FEAR c’est à dire du métal teuton sauce Judas Priest emmené par la voix haute perchée de Ralf Sheeper. Le tout est fait avec un certain talent et une production aux petits oignons.
Le titre suivant est une surprenante reprise du « If looks could kill » de Heart, sauce PRIMAL FEAR bien sur. Pas mauvais en fin de compte.
« Thrill of speed  » est du même tonneau que « Predator ».
Bref, aucune surprise, PRIMAL FEAR ne révolutionne pas le genre et ces titres auraient pu figurer sur les derniers albums du groupe sans problème.

Passons au best of, ou le groupe a mis ces meilleurs titres (avis tout subjectif, bien sur) tirés de ces 5 derniers albums studio, car cette compilation se veut un (gros) complément à la précédente qui compilait les 6 premiers disques du combo.
A l’instar de la compilation précédente PRIMAL FEAR a repris le même concept. En effet sur Metal Is Forever (2006) le premier cd était un best of et le deuxième regroupait 9 reprises de classique du hard rock (Deep Purple-Led Zeppelin-Rainbow) et du heavy metal (Iron Maiden-Accept- Black Sabbath-Judas Priest), à l’origine dispersées sur des albums tribute ou leurs propres disques.
Ici, le groupe reprend le même principe des deux cds différents et complémentaires (même s’il n’est pas question ici de reprises), avec un premier cd consacré principalement aux titres les plus métal du groupe (« The end is near », « Strike », « Sign of fear », « Angel of mercy » …) et un deuxième plus diversifié avec des duos féminins (« Everytime it rains », « Born with a broken heart »), des ballades du groupe (« The sky is burning » ou « Hand of time »), des titres plus ambitieux (« Fighting the darkness » et « On night in december ») ou des mid tempo (« Black rain »,  » We walk with you » ou « The man (that I don’t know) »).

Chacun des 5 derniers albums du groupe est plutôt bien représenté avec au minimum 4 titres (6 pour le dernier Rulebreaker), seul petit souci, le premier cd manque de diversité, un ou deux titres plus mid tempo auraient fait du bien et brisé l’uniformité de l’ensemble.
Pareil pour le deuxième cd où quelques titres plus rentre dedans réveilleraient l’auditeur, car une certaine lassitude s’installe au bout d’un moment.

Bref avec cette compil, PRIMAL FEAR nous montre qu’il n’est pas qu’un groupe de métal bourrin, mais qu’il peut également faire preuve de tendresse et d’ambition avec une certaine réussite.

Tracklisting :
CD1
1. Area 16 (nouvelle chanson)
2. Predator (nouvelle chanson)
3. If Looks Could Kill (nouvelle chanson)
4. Thrill Of Speed (nouvelle chanson)
5. The End Is Near
6. Strike
7. Sign Of Fear
8. In Metal We Trust
9. When Death Comes Knocking
10. Six Times Dead
11. Angels Of Mercy
12. Unbreakable
13. Riding The Eagle
14. Rulebreaker
15. King For A Day
16. Bad Guys Wear Black

CD2
1. Every Time It Rains (feat. Simone Simons)
2. We Walk Without Fear
3. Fighting The Darkness (version longue)
4. Hands Of Time
5. One Night In December
6. The Sky Is Burning
7. Where Angels Die
8. Black Rain
9. Born With A Broken Heart (feat. Liv Kristine) (remix)
10. Born Again
11. The Man (That I Don’t Know)

Musiciens :
Ralf Scheepers – chant
Mat Sinner – basse
Alex Beyrodt – guitare
Tom Naumann – guitare
Francesco Jovino – batterie

Producteur : ?

Label : Frontiers

Auteur : Zepforce

Publicités