Three_Lock_BoxA force de ténacité, l’ancien chanteur de Montrose, Sammy Hagar, a réussi à s’imposer comme artiste solo avec son album précédent, Standing Hampton. Comme on ne change pas une formule gagnante, Sammy va plus ou moins garder la même recette pour son successeur, le présent Three Lock Box: mêmes musiciens, même producteur, même label et surtout même style (entre l’AOR et un Hard Rock joyeux et fêtard).

C’est la chanson-titre qui commence les hostilités. Petit riff sympa un brin blusey, le titre est un morceau Hard Rock sans prétention qui n’arrive malgré tout jamais à démarrer complètement (il aurait fallu que le tempo s’accélère un peu, comme c’est le cas le temps du solo). L’AOR « Remote Love » propose des choeurs assez vanhaleniens (comme quoi le choix de Sammy comme remplaçant de David Lee Roth n’était pas si incongru que ça). Ici aussi, cependant, il manque un petit quelque chose pour vraiment passer à la vitesse supérieure. Sur « Remember The Heroes », Sammy en profite pour faire un duo avec Mike Reno, le chanteur de Loverboy. Jonathan Cain de Journey, qui a co-composé le titre, y participe également. On notera surtout une très belle et assez longue partie instrumentale (la partie chantée manquant un poil de punch) qui fait de ce titre le premier de l’album à véritablement marquer. Avec « Your Love Is Driving me Crazy », on retrouve enfin le niveau des plus grandes heures de Standing Hampton: il s’agit d’un titre AOR ébouriffant qui sera l’un des plus gros succès de Sammy en solo. Le niveau de l’album semble se stabiliser avec un « In The Room » plus sombre et très réussi avant un « Rise Of The Animal » qui fait monter la tension.  Avec « I Wouldn’t Change A Thing » et « Growing Up », ce sont deux bons titres de Rock US gorgés de soleil qui s’offrent à nous, parfait pour déguster à l’apéro. « Never Give Up » sera un titre AOR plus sage, mais néanmoins bien fichu tandis que « I Don’t Need Love », le morceau le plus foncièrement Hard Rock, termine l’album sur une note très fougueuse.

Au final, Three Lock Box prend le chemin inverse de Standing Hampton. Là où l’album de début 1982 s’essoufflait en cours de route, celui de fin 1982 met un peu de temps à démarrer. Indiscutablement, il ne s’agit pas là de l’album de l’année, mais d’un album qui ne pourra que plaire à son auditeur (pour autant qu’il n’ait pas envie d’avoir à faire à du Hard Rock sauvage) et parfait pour écouter à l’approche de l’été. Avec cet album, Sammy Hagar continue le succès qui est le sien et qui culminera avec V.O.A, l’album suivant, avant le débauchage par Van Halen.

Tracklist:
1. Three Lock Box
2. Remote Love
3. Remember The Heroes (ft. Mike Reno & Jonathan Cain)
4. Your Love Is Driving Me Crazy
5. In The Room
6. Rise Of The Animal
7. I Wouldn’t Change A Thing
8. Growing Up
9. Never Give Up
10. I Don’t Need Love

Musiciens:
Sammy Hagar: Chant, guitare
Bill Church: Basse
Gary Pihl: Guitare
David Lauser: Batterie
Alan Pasqua: Claviers

Producteur: Keith Olsen

Publicités