Dave Hill - Welcome to the Real World_enlSi vous posiez une question à différentes personnes, quant à savoir celui qui selon eux serait la voix (the voice) du hard rock, vous obtiendrez évidemment plusieurs réponses. Certains vous répondront Michael Kiske, d’autres Glenn Hughes, ou encore Ronnie James Dio, Bruce Dickinson, etc… Personnellement, si vous me posiez cette fameuse question, je vous répondrais tout de suite DAVE HILL !

Dave Hill est le fondateur, chanteur et compositeur du groupe britannique DEMON, avec à son actif une petite quinzaine de disques, dont les célèbres Night Of The Demon et Unexpected Guest , ou encore les géniaux Taken The World By Storm et Hold On To The Dream. Originaire, si je ne me trompe de Glasgow en Angleterre, issu d’une famille ouvrière, dont le père fut mineur pendant 45 ans, Dave grandit dans ces fameux faubourgs miniers, rendus célèbres dans les années 1980 par les grandes grèves contre les licenciements et les fermetures de puits. Voilà qui permet de cadrer le personnage, voilà qui le rend éminemment sympathique, en plus d’être un chanteur et un compositeur très doué. Pour les raison citées plus haut, cet album est dédié au père de Dave, Fred Charles Hill, récemment décédé au moment de la sortie de ce disque.

Ce disque est toujours a l’heure actuelle le seul album solo de Dave, et c’est bien dommage ! cet album est dans la veine des meilleurs album de DEMON, mais avec un côté légèrement plus « pop », un album plus intimiste tel que l’a voulu notre ami. L’album débute avec « Hyperactive », son rythme lourd et ses nappes de claviers qui viennent enjoliver ce titre, et ses refrains imparables dont Dave a le secret. S’ensuit « Old England’s Eyes » et son riff saccadé, puis « Dance Of Life », un tantinet FM mais ou la voix fait merveille. L’excellent « Nothing Left To Lose » laisse la place à « No Way Back » qui lui-même cède le terrain à un des trois meilleurs morceaux du disque. « Glasgow Boy » et son intro à la slide est une balade ou le chant y est à la fois magique et puissant, se voulant de plus un hommage à la jeunesse de Glasgow, celle de Dave en l’occurrence. « Mysterious Days » est un titre très dans l’esprit de DEMON, et « Stay Outta Heaven » est quant à lui plutôt swing et gai, idéal si vous avez envie de taper du pied.

Le bonheur intégral est pour la fin du disque avec tout d’abord « 21st Century » et son intro acoustique style guitare espagnole, pour finalement s’emballer dès la deuxième minutes. Le dernier titre, « The Great Divide (Song for the miners) », et simplement pour moi le meilleur morceau de l’album, et honnêtement un des plus beaux titres écrit par Dave Hill. Cette chanson est l’hommage de Dave à son père, superbement chantée, elle vous en donne des frissons, encore et toujours. Voilà, il y a longtemps que je voulais faire la chronique de cet album, c’est chose faite. Un album particulier, un chanteur au talent insolent, des compositions excellentes, un hommage à la vie et à sa propre histoire, des disques comme celui-ci, il y en a trop peu.

Noter que cet album n’a jamais été réédité depuis 1993, et qu’il n’est pas évident à trouver, mais si par bonheur il vous arrivait d’en voir un, je ne saurais trop vous conseiller de ne pas réfléchir à deux fois avant de l’acheter !

Auteur: Volumenbrutal

Tracklist:
1. Hyperactive
2. Old England’s Eyes
3. Dance Of Life
4. Nothing Left To Lose
5. No Way Back
6. Glasgow Boy
7. Mysterious Days
8. Stay Outta Heaven
9. 21st Century
10. The Great Divide (Song for The Miners)

Musiciens:
Dave Hill: chant
John Waterhouse: guitare, basses, percussions, choeurs
Paul Jones: claviers
Steve Pitt: batterie
Chris Robinso: claviers

Publicités