1Beaucoup font des promesses sans les réaliser. D’autres ont un but et s’y tiennent. Heed fait définitivement partie de la deuxième catégorie. Ce groupe suédois est composé de deux anciens Lost Horizons, qui voulaient durcir leur musique et s’éloigner d’une musique trop technique et progressive. En très peu de temps ils ont donc embauché deux zicos (dont le propre frère du gratteux à la basse) et ont pondu ce premier album.Et mes aïeux, ça remue sec ! Enorme son de guitare qui peut faire penser à du power metal alors qu’on est plus vers le heavy mélodique. Peu ou pas de double grosse caisse, un guitariste de premier ordre distillant avec soins des soli non rébarbatifs et vraiment créeatif, une section rythmique en béton armé que rien n’arrête et un chanteur à l’aise partout, doté d’une voix tirant un peu vers les aigus (sans en abuser) mais qui sait se faire plus chaude par moment. Nous voilà donc en présence de musiciens classieux qui n’en veulent.Et la zizique dans tout ça ? Ben encore du très bon avec des refrains efficaces qui ne peuvent faire qu’un carton en concert, un heavy metal mélodique excellent au service des compos qui fait fi des démonstrations techniques souvent ennuyeuses, propre à essayer de cacher le manque d’inspiration.S’il fallait trouver une influence à Heed, Iron Maiden et Helloween (en particulier le groupe allemand) seraient les noms à citer en premier, mais on n’est ni dans la copie ni dans l’hommage. On sent un potentiel énorme dans ce quatuor suédois, en seulement 2 petites années d’existence ils nous ont pondu un album de grande classe, homogène, créatif et jouissif. De plus ils ont le bon goût de terminer l’album par une jolie ballade acoustique, si on met de côté le petit instrumental surprise en morceau caché bien éloigné d’un slow.

Auteur: Syl70

Tracklist:
1. Heed Haves
2. I Am Alive
3. Last Drop Of Blood
4. Ashes
5. Enemy
6. Salvation
7. Tears Of Prodigy (Fallen Angel)
8. The Other Side
9. Hypnosis
10. Moments
11. The Permanent End Celebration
12. Nothing

Musiciens:
Daniel Heiman: Chant
Fredrik Olsson: Guitares-Claviers
Jörgen Olsson: Basse
Mats Karlsson: batterie

Publicités