ad25a6dfefc3fa7c075e745934261494.1000x1000x1Eclipse est un groupe suédois formé en 1999 par Erik Mårtensson au chant, basse et guitare, Magnus Henriksson à la guitare, Anders Berlin aux claviers et à la batterie. Les débuts avec The Truth and a Little More en 2001 et Second to None en 2004 (avec Magnus Ulfstedt alors à la batterie et Fredrik Folkare à la basse) sont hésitants, le groupe se cherchant entre plusieurs styles, Hard Rock/Heavy tirant légèrement sur le progressif et avec un très fort penchant vers l’AOR. A l’époque le genre souffre de surexploitation et la production des deux albums pourtant pas mauvais, faite avec les moyens du bord de l’aveu même de Mårtensson (batterie sous mixée et triggée au possible), un chant pas encore très bien posé font que notre jeune groupe ne perce pas tout de suite.

Mais le talent est bien là, ce qui permettra à Eclipse d’être repéré et de signer chez Frontiers Records. En 2008 sort Are You Ready to Rock qui comme son nom l’indique amorce un changement dans la musique du groupe, plus mâture, puis quatre ans plus tard, Bleed and Scream. Erik Mårtensson et Magnus Henriksson sont rejoints par Robban Bäck à la batterie et Johan Berlin aux claviers. Et cet album, il faut bien le dire est celui de la consécration pour Eclipse.

Tout d’abord, une production « aux petits oignons », un autre talent de Mårtensson et Henriksson qui loin des « bricolages » des débuts donnent à présent un son puissant et moderne aux albums du groupe et correspondant parfaitement à la musique délivrée.

En effet depuis Are You Ready to Rock Eclipse a trouvé sa direction, du Hard Rock à l’européenne, musclé aux guitares Heavy. A l’aspect très AOR des débuts, se sont substituées des mélodies à la tendance FM assumée mais qui collent très bien à la musique, car jamais niaises.

Et c’est de cette façon que commence l’album, par « Wake Me Up »et « Bleed and Scream », deux titres teintés FM, que je qualifierais de mise en bouche car si on se rend compte immédiatement de la progression fulgurante accomplie depuis Are You Ready to Rock , le meilleur est à venir.

Et ça commence avec le galopant « Ain’t Dead Yet », section rythmique d’enfer, Robban Bäck martèle sa batterie comme il faut, la basse est bien mise en avant, Magnus Henriksson nous sert ici un solo de guitare heavy avec des influences de musique classique et surtout Erik nous montre à quel point son chant a évolué avec des montées dans les aigus que nous ne lui connaissions pas avant. « Battlegrounds » arrive et ce titre à la sauce irlandaise est pour moi le meilleur de l’album. Energisant comme pas deux, il vous donne une furieuse envie de taper du pied en frappant dans ses mains ce qui doit être sûrement le cas en live tant il vous met la pêche. Musiciens au diapason, chant impeccable soutenu par des riffs de guitare explosifs.

D’ailleurs, sur toute sa longueur, l’opus où les guitares sont reines mettra en exergue les talents conjugués d’Erik (un artiste complet décidément!) à la rythmique et de Magnus à la lead. Les deux sont indissociables et se complètent idéalement avec des riffs forts et entêtants pour le premier, des soli heavy très acérés et survoltés pour le second.

« Bitter Taste » autre morceau phare démarre comme une ballade sur sa première partie. De discrets claviers et riffs de guitare aériens portent le chant puissant d’Erik, puis après un break aux chœurs et chant tout en émotion le rythme s’accélère sur des guitares endiablées avec un solo très véloce d’Henriksson, pour se terminer sur de douces notes de claviers. Magnifique morceau.

Tout au long de l’album les titres permettent également d’apprécier l’excellent batteur Robban Bäck  qui ne ménage pas ses efforts. Car en plus des guitares et de la basse le mixage parfait sert admirablement son jeu rapide à la frappe dévastatrice. Le solo de début de « Falling Down » en est l’exemple parfait, « Take Back the Fear » et « Unspoken Heroes » complètent le tableau.

La ballade « About to Break » est tout à fait classique dans un pur style FM et « After the End of the World » qui termine l’album s’inscrit dans la lignée des morceaux précédents.
A noter l’ambiance de fin, cloches d’églises et pluie, ce qui me permet d’évoquer ces petits bruitages discrets sur quelques morceaux. Leur présence ainsi que quelques effets de voix ancrent l’album dans la modernité et le détachent de sa principale influence, à savoir les années 80.

En résumé Bleed and Scream permet à Eclipse de s’imposer comme un groupe à suivre. L’excellence de ses talentueux musiciens n’est jamais prise en défaut et si vous ne connaissez pas Erik Mårtensson et ses acolytes  je vous conseille de vous jetez sur cet album pour peu que vous soyez amateur de Hard Rock à l’européenne au souffle Heavy.

Tracklisting :

1. Wake Me Up
2. Bleed and Scream
3. Ain’t Dead Yet
4. Battlegrounds
5. Bitter Taste
6. Falling Down
7. S.O.S.
8. Take Back The Fear
9. Unspoken Heroes
10. About To Break
11. After The End Of The World

Line Up :

Erik Mårtensson : Chant, guitare, basse
Magnus Henriksson : Guitare
Robban Bäck : Batterie
Johan Berlin : Claviers

Producteurs : Erik Mårtensson et Magnus Henriksson

Label : Frontiers Records

Date de sortie : 24 août 2012

 

 

Publicités