r-568606-1132813613-jpegEn 1986, David Lee ROTH avait fait très fort en balançant dans le monde du Hard Rock une bombe atomique intitulée Eat’em And Smile. L’ex-chanteur de VAN HALEN avait alors placé la barre tellement haut qu’il lui serait difficile de faire aussi bien. 2 ans plus tard, le voici de retour avec comme successeur Skyscraper.

Skyscraper est l’heure de vérité: David Lee ROTH et ses partenaires vont-ils confirmer ? Pour commencer, la pochette de l’album montre Diamond Dave dans une position on ne peut plus spectaculaire (s’agit-il d’un montage ?). D’autre part, on retrouve le même line-up qui était présent sur Eat’em And Smile puisqu’on ne change pas une équipe qui gagne.

Musicalement, cet album ne marque pas de profonds bouleversements, puisque celui-çi est marqué par le sceau du Big-Rock US. Sans atteindre le génie de Eat’em And Smile, Skyscraper reste quand même un très bon album avec quelques moments mémorables. Je pense bien sûr à « Knucklebones » qui montre que le Big-Rock tel que le conçoit David Lee Roth n’a rien perdu de sa folie, de son charme et chaque musicien exprime son talent lorsque la situation le permet. Si VAN HALEN s’est assagi avec l’arrivée de Sammy Hagar, le sieur Roth poursuit plus ou moins ce qu’il avait fait avec ses ex-compagnons de route de 78 à 84, tout en évitant de se répéter. La bonne humeur est toujours là, comme le démontrent le mid-tempo mélodique « Just Like Paradise » qui a tout d’un hit, le survitaminé et dejanté « The Bottom Line » qui voit Billy Sheehan se livrer quelques démonstrations avec sa basse, le title-track qui est servi par des nappes de claviers aux ambiances particulières, le très Rock n’ Roll « Hot Dog And A Shake » percutant et accrocheur juste comme il faut et, de surcroît, parfumé par un vent de folie (cf.les choeurs) et quelques notes de piano déjantées.

D’autres bons titres complètent ce deuxième album solo de Diamond Dave: « Stand Up », un mid-tempo qui met en avant de grosses lignes de basse et dont les arrangements rappellent un peu les expérimentations entendues sur 1984 de VAN HALEN (notamment « Jump »), le Hard Rock funkysant « Hina » au refrain aérien, ou encore « Two Fools A Minute », un titre Big-Rock swinguant, flamboyant et volubile qui est renforcé judicieusement par quelques cuivres du plus bel effet.

En fait, seule la ballade (ou assimilée) « Damn Good » est un ton en dessous de l’ensemble de Skyscraper. Si celui-ci ne bénéficie plus de l’effet de surprise, il a quand même conservé une partie de la magie qui caractérisait le précédent opus. Il est en effet difficile de résister au charme qu’ont les compos de Skyscraper. David Lee Roth est égal à lui-même, tandis que Steve Vai fait étalage de tout son savoir-faire guitaristique. Ses inconditionnels apprécieront certainement. Skyscraper: un grand moment de Big-Rock énergique.

Tracklist:

1. Knucklebones
2. Just Like Paradise
3. Bottom Line
4. Skyscraper
5. Damn Good
6. Hot Dog And A Shake
7. Stand Up
8. Hina
9. Perfect Timing
10. Two Fools A Minute

Line-up:

David Lee Roth (chant)
Steve Vai (guitare)
Billy Sheehan (basse)
Gregg Bissonette (batterie)

Producteurs: David Lee Roth & Steve Vai

Label: Warner Bros Records

 

Publicités