mi0001457458Legendary Tales marque les premiers pas discographiques de RHAPSODY, combo italien de Metal mélodico-symphonique qui se rebaptisera RHAPSODY OF FIRE quelques années plus tard (en 2006, plus précisément). Il s’agit également du 1er volet de la (longue) saga de l’Epée d’émeraude. La 1ère fois que j’ai vu la pochette de l’album, j’ai bêtement pensé à Musclor en train de prononcer la formule magique(« Par le pouvoir du Graal ancestral, je détiens la force toute puissaaaante !!! »).

Trève de plaisanterie ! Tout d’abord, l’artwork de la pochette est très bien fait jusque dans ses moindres détails et le contenu du livret est très fourni, ce qui est rare pour un premier album. La musique? Eh bien, dès les premières notes de l’instrumental « Ira Tenax », il est évident qu’on a affaire à un groupe maitrisant bien ses instruments. Choeurs grandiloquents, influences puisées dans le baroque et le classique, solos de guitares(de Luca Turilli) somptueux dignes de Malmsteen, chant remarquable aux multiples facettes,, passages speeds,refrains ravageurs: tels sont les ingrédients majeurs de ce premier album.

Parmi les meilleurs titres, on citera « Warrior Of Ice », « Flames Of Revenge », « Land Of Immortals », le très épique « Legendary Tales » ou encore la ballade « Echoes Of Tragedy » très arrangée.

Néanmoins, on peut déceler quelques imperfections ça et là. Certains titres, certains arrangements auraient peut-être gagné en qualité et en intensité s’ils avaient été remanié. Et la ballade folklorique « Forest Of Unicorns », très typée Moyen-Age, frôle le ridicule.

A sa sortie en 1997, l’album était en décalage par rapport à ce qui se faisait dans le giron Hard/Metal. D’ailleurs, la démarche de RHAPSODY n’a pas été comprise par les journalistes et un magazine comme Hard Force avait condamné d’entrée le combo italien à rester dans l’anonymat. Mauvais pronostic car RHAPSODY, depuis, a fait du chemin, a nettement affirmé sa personnalité et a contribué à un net regain d’intêret pour le Metal Symphonique. Malgré quelques défauts, Legendary Tales constitue un bon début pour RHAPSODY dont le meilleur (Cf. les opus suivants Symphony Of Enchanted Land et Dawn Of Victory) restera à venir.

 

Tracklist:

1. Ira Tenax
2. Warrior Of Ice
3. Rage Of The Winter
4. Forest Of Unicorns
5. Flames Of Revenge
6. Virgin Skies
7. Land Of Immortals
8. Echoes Of Tragedy
9. Lord Of The Thunder
10. Legendary Tales

 

Line-up:

Luca Turilli (guitare)
Alex Staropoli (clavier)
Daniele Carbonera (batterie)
Fabio Lione (chant)

 

Producteurs: Sascha Paeth/Miro

 

Label: Limb Music

 

Sites Internet:

Site Officiel

Facebook

 

Publicités