Cover.jpg

Voici venu le 18ème album studio du groupe Axel Rudi PELL du nom du son leader guitariste.
18 albums depuis 1989, c’est dire s’il est prolixe.
Il est prolixe et il s’est entouré de supers musiciens, et en particulier de chanteurs de (très) haut niveau puisque’après Jeff Scott SOTO, Rob ROCK, c’est Johnny Gioeli (HARDLINE, entre autres) qui officie derrière le micro depuis 1998 !!
Et il faut dire que la voix puissante du sieur Gioeli va super bien avec le Hard/Heavy mélodique d’Axel Rudi Pell.
Je suis fan mais je dois avouer que j’ai lâché et pas écouté les 2 derniers albums : C’est certes très bon mais un peu toujours la même chose !!

Alors quand on m’a proposé de faire la chronique du nouvel album, j’ai vu là l’opportunité de m’y remettre.
C’est donc quand même avec une légère appréhension que j’ai appuyé sur la touche « Play ».

Pour commencer, on est plongé dans une ambiance médiévale (« The Medieval Overture », certainement l’appel des Chevaliers) qui ouvre sur un morceau de Hard Rock mélodique puissant classique de
Axel Rudi Pell : « The Wild And The Young », mélange de mélodies et de puissance le tout surligné par la voix de Johnny Gioeli qui assure grave notamment sur le refrain catchy.
On enchaîne sur « Wildest Dreams » et « Long Live Rock », un titre taillé pour les concerts avec moult invités dans les chœurs qui continuent sur le même registre.

Ensuite la triplette « The Crusader Of Doom », mid-tempo, « Truth And Lies » (Instrumental de 4’48, technique mais un peu long) et « Beyond the Light », autre mid-tempo, avec le chant partagé entre Johnny et Pamela Falcon
cassent un peu la routine en milieu d’album.

Parce que ensuite « Slaves On The Run » et « Follow the Sun » reprennent un chemin bien connu : Hard Rock mélodique puissant et refrain catchy.
L’album se termine sur une pièce épique de près de 10 minutes « Tower Of Babylon » qui lorgne vers le progressif.

Voilà un album qui est bien foutu, bien interprété, bien produit mais qui n’apporte rien de bien nouveau par rapport au reste de la carrière d’Axel Rudi PELL :
On a l’impression de toujours écouter la même chose même si c’est du tout bon !!!
Si vous ne connaissez pas le groupe, vous pouvez commencer par celui-ci (ou un autre mais autant prendre le dernier …) pour les fans du groupe, si vous n’êtes pas lassé laissez vous tenter par l’appel des Chevaliers, c’est un bon cru !!

Luc.

Tracklisting 

  1. The Medieval Overture (Intro)
  2. The Wild And The Young
  3. Wildest Dreams
  4. Long Live Rock
  5. The Crusader Of Doom
  6. Truth And Lies
  7. Beyond the Light
  8. Slaves On The Run
  9. Follow the Sun
  10. Tower Of Babylon

Label : SPV

Producteur : Axel Rudi PELL & Charlie BAUERFEIND

 

LineUp :

  • Bass – Volker Krawczak
  • Drums – Bobby Rondinelli
  • Guitar – Axel Rudi Pell
  • Keyboards – Ferdy Doernberg
  • Vocals – Johnny Gioeli

+

  • Choeurs sur « Long Live Rock » – Axel Rudi Pell, Chris Strieder, Christina Pell, Harry Weinkauf, Horst Fleckhaus, Martin Rennkamp, Rüdiger König
  • Chant & Choeur sur Beyond the Light
Publicités