ISHADOW WITCHl ne s’agit pas du premier album de la formation New-Yorkaise, mais pour moi il s’agit d’une découverte. C’est donc après un changement de batteur Doug THOMPSON ayant succédé à Anton VAN KLEEK, que la troupe sort en décembre 2017 Disciples of the crow, deuxième album du groupe.

Pourquoi est-ce que c’est génial ? Parce-que c’est un riche mélange de BLACK SABBATH pour le heavy dark, SOUNDGARDEN, et ALICE IN CHAIN pour le grunge le tout saupoudré d’un peu de psychédélique. C’était pour moi une découverte et oh combien séduit par la voie de Earl Walker LUNDY, à l’image du titre ”The Sea” ou les envolées poussées du refrain montrent son talent. On trouve par ailleurs de très bons arrangements (samples et Mellotron) qui remplissent l’arrière-plan des titres et crée cette atmosphère shadow.

Le format court des pistes entre 3 et 5 min concentre le devil au sein même des titres, comme un bon verre de vin on les reprend et réécoute les unes après les autres. Ce second opus du groupe montre une nouvelle façon d’interpréter le stoner et le doom année 70 avec une belle marge de progression pour les années à venir et un beau futur pour le groupe, comme le montre le riffistiquement speed titre “Love Could Be Like This”.

Tracklist :
1. Love Could Be Like This
2. Reap
3. Cruel
4. Disciples Of The Crow
5. Stranger Skies
6. The Sea
7. Beneath The Veil
8. Dead Heroes

Membres :
David Pannullo (bass)
Jeremy H. Hall (guitars)
Doug “Beans” Thompson (drums)
Earl Walker Lundy (vocals, mellotron, samples)

Label : Salt Of The Earth Records.

Publicités