mercy-kills

The Mercy Kills est très bon groupe de Rock du pays des kangourous. Ce qui est chouette avec eux, c’est qu’ils proposent un bon mix de plein d’influs. Un peu de Punk, de Sleaze, de Rock, d’Indie voire de Grunge, ils peuvent plaire au plus grand nombre. Et puis, ce sont 4 personnalités et je tiens à souligner d’une gentillesse rare. Mark s’est prêté à un chouette « Questions & Answers » pour Hardrock80.

HR80 : Parce que beaucoup de gens ne connaissent pas les Mercy Kills en France, peux tu présenter le groupe ?
Mark : Les 4 membres du groupe sont Jen X (Bass/Vocals), Nathalie Gelle (Guitars/Vocals), Josh Black (Drums/Vocals), Mark E (Vocals/Guitars).

imgHR80 : Vous avez maintenant 1 album et 3 EP. Pourquoi avoir sorti davantage de Eps que d’albums ?
Mark : En fait on a 2 albums Happy To Kill You et la nouveauté Paradise Motel (version album) sortie par le label français Bad Reputation.
On préfère multiplier les sorties de nouvelles chansons. On trouve que sortir des singles et des EP contenant de nouvelles chansons régulièrement maintient plus l’intérêt du public que de sortir un album tous les 2 ou 3 ans. Et puis cela nous motive davantage à écrire de nouvelles chansons pour les tester en concert.

HR80 : Le groupe est composé de gars et de filles. Que penses tu que cela apporte à ta musique ?
Mark : Ce mélange est en fait ce qui fait notre originalité. Cela crée une attitude et une approche de la musique toujours intéressante et excitante. Le mélange de chant avec 2 filles et 2 gars nous permet d’enrichir notre songwriting et notre performance scénique. On adore créer des appels et des retours de parties vocales et cela envoie réellement quand on fait des chœurs. C’est une dynamique qui fonctionne très bien chez nous.

I1hM25pYHR80 : Encore une fois, vous avez tous les 4 des influences musicales différentes. Peux tu m’en dire plus ?
Mark : Oui on a tous les 4 des influences différentes, mais on en a des communes. C’est ce qui rend le songwriting intéressant. Tu ne sais jamais ce qui va marcher avant que tu essaie de le faire.
Jen est à fond dans ce qui est 80’s/90’s (The Cure, Nine Inch Nails, Sonic Youth). Nat adore le Glam 70’s (Bowie, New York Dolls, Kiss). Josh aime des choses plus produites et commerciales (INXS, Duran Duran,The Cars) et moi même faut que ça gratte très rock ! (The Cult/AC/DC/Ramones).
Ce que l’on aime par dessus tout, c’est les groupes mélodiques qui ont de l’attitude et une identité visuelle.

HR80 : Vous avez tourné en Europe il y a quelques mois. Quels sont les retours ?
Mark : Cette tournée à déchiré ! On a joué en Allemagne et en France et les réactions ont été bonnes. Le public nous a bien supporté et on est impatients de revenir.

HR80 : As tu des anecdotes marrantes sur scène à nous raconter ?
Mark : On jouait un concert à St Etienne et il faisait très chaud sur scène à cause des lumières. Nat criait « Hey, I’m Really hot » ce qui fait traduit chez vous, je suis en chaleur… (rires). Le public s’est bien marré.

HR80 : En France, on connais les bons groupes australiens comme AC/DC, Jet, INXS, Airbourne par exemple. Est-ce vraiment un pays Rock ? Est-ce difficile de jouer chez vous ? Et d’après toi quel sera le prochain groupe qui va percer au niveau mondial ?
Mark : Ouais, l’Australie est célèbre pour la qualité de son rock.
Y’a une très forte culture Pub chez nous. Et les groupes on joué rôle crucial dans cette culture.

Melbourne est la capitale des concerts en Australie, tu peux voir des bons groupes jouer 7j/7. C’est pas difficile chez nous de monter un bon groupe et de jouer. Le plus difficile réside dans le fait de rester ensemble et de toujours intéresser le public.
Après si on compare chez nous à l’Europe, on a moins de population et on a de très grandes distances à parcourir. Cela rend les tournées chères et tu peux sombrer ainsi après quelques années.
Bon après, c’est toujours cool de jouer chez nous mais si tu vois les choses en grand faut aller à ensuite à l’étranger.

mercykillscl-662x484HR80 : Vous avez fait la première partie de Courtney Love en Australie. Comment est elle. Est-elle vraiment destroy ? C’est une diva ?
Mark : Tourner avec Courtney Love a été une super expérience.
Hole a toujours été une grande source d’inspiration pour les Mercy Kills et on était super excité de tourner avec elle !
Tous les concerts bottaient des culs et c’était un honneur de partager l’affiche avec elle.
Non, elle n’est pas une diva ! Son seul but était de faire des bons concerts bien énergiques et crois moi ça le faisait !
On était le seul groupe a ouvrir pour elle sur la tournée et cela restera à toujours un des temps fort de notre carrière.

HR80 : Tu sais, les français sont pas bons en anglais. De quoi parlent principalement les chansons ?
Mark : Nos paroles sont assez introspectives et viennent de nos expériences personnelles. Mais parfois on fait des party songs comme « Say You Do ».
Notre album Paradise Motel (Bad Reputation Records) contient toutes les paroles traduites en français. Regarde 😉

HR80 : Quelle est la chanson que tu a composée que tu préfère et pourquoi ?
Mark : C’est toujours une question difficile. Je dirais que mes 2 préférées sont ‘Say You Do’ et ‘Waiting On You’.
‘Say You Do’ est une party song avec de l’attitude et ‘Waiting On You’ est plus sur des commentaires sur la société. Et sur ces 2, il a y a plein de parties vocales garçons/filles.

HR80 : Est-ce qu’un nouvel album ou EP est prévu ?
Mark : Oui, on enregistre actuellement. Il y a aura deux petits EP cette année, peu être même plus. Le premier devrait sortir en juin et le deuxième en septembre. Il y aura des clips pour chacun d’entre eux. Et on devrait revenir en Europe fin 2018.

mercz-kills-band

HR80 : Dernière question. Penses tu que tu jouera du Rock N’Roll quand tu auras 70 ans ?
Mark : Putain de ouais ! Seulement si je suis mort ! Tu vois être sur scène et jouer c’est ce que l’on fait de mieux et je ne peux pas m’imaginer vivre sans faire ça !

Merci pour l’interview et prenez soin de vous. Tu passeras le bonjour à Laurence !
(note de Nikki, et comment!)

 

 

Publicités