51R2PNJSWwLAttention car avec The Crimson Idol, vous êtes en présence d’un chef d’œuvre voire même un des tous meilleurs albums du genre de tous les temps.
Suite au succès de son précédent disque, The Headless Children, Blackie fini par se retrouver seul. Chris Holmes a décidé de quitter le navire pour jouer le « Blues » officiellement mais plus probablement pour se désintoxiquer (Cf. son apparition pitoyable dans l’excellent documentaire The Decline Of Western Civilization, où Homes complètement bourré sous les yeux de sa mère s’asperge de Jack Daniels dans sa piscine).
Après avoir longtemps hésité à sortir son projet, qui lui a demandé 3 ans de travail, sous son propre nom, Blackie se ravise et fini suite aux pressions de sa maison de disque de le publier sous le nom de WASP. Et c’est effectivement un album très différents de ses 4 prédécesseurs car il s’agit d’un concept album, monté comme un opera rock, narrant la triste histoire de Jonathan.

71ZjN6S0nEL._SY450_Jonathan Steel a été élevé dans une famille américaine typique. Son frère Michael Steel est le préféré de ses parents et il est invisible à leurs yeux (« The Invisible Boy »), seul un miroir lui donne l’impression d’exister (« Phantoms In The Mirror ») . Malheureusement, un grand malheur frappe la famille Steel, Michael décède dans un accident causé par un conducteur en état d’ivresse. Jonathan fuit sa famille , devient clodo puis devient par la suite un alcoolique et junkie notoire (« Arena Of Pleasure »). Un jour il trouve et vole une guitare rouge vif (The Crimson Guitar) et veut plus que tout devenir une Rock Star. Il y parvient suite à sa rencontre avec Chainsaw Charlie (« Chainsaw Charlie, Murders In The New Morgue »), le directeur d’une grande maison de disque.
Jonathan arrive à devenir une des plus grandes rock star de son temps avec les doutes que cela entraîne (« The Gypsy Meet The Boy ») et accélère son comportement débauché en drogues notamment (« Doctor Rockter »). Il réalise cependant que ce n’est pas aussi cool que cela en a l’air. (« I Am One ») Malgré le succès (« The Idol »), Jonathan réalise qu’il a tout mais pas ce qu’il veut. Il veut que ses parents le reconnaisse et l’aime (« Hold On To My Heart »).
Un jour avant un concert, Jonathan décide d’appeler ses parents. Peu de mots furent prononcés mais la discussion s’acheva par un cinglant « nous n’avons pas de fils ». Réalisant qu’il ne sera jamais accepté par ses parents, Jonathan fini par se suicider en plein concert en se pendant à ses cordes de guitare (« The Great Misconceptions Of Me »).

Interprétation en béton armé, paroles particulièrement inspirée et musicalement au sommet de son art, Blackie s’est surpassé. Pendant une interview, Blackie admettra qu’il est tombé dans une profonde dépression suite à l’écriture de cet album. En effet, il y a un peu de lui dans l’histoire de Jonathan sans qu’il nous précise quelles parties de l’histoire sont réellement autobiographique.
L’histoire est incroyablement et remarquablement travaillée. Si vous faîtes attention, vous constaterez que certaines paroles ou mélodies sont redondantes et ces répétitions font que l’album se tient et lient parfaitement toutes les chansons.

Lors de sa réédition, l’album a été proposé avec un CD bonus qui contient 2 chutes de studio également de très bonne facture qui s’intègre parfaitement dans l’histoire (« Phantoms In The Mirror » et « The Eulogy ») On notera également un très belle reprise du « When The Levee Breaks «  de Led Zeppelin. Les autres titres sont des morceaux enregistrés en concert. Enfin, on remarquera également sur tous les titres que les soli proposés par Bob Kulick sont très bien exécutés.

Il faudra attendre les 15 ans de l’album pour que WASP joue enfin l’album dans son intégralité. En 2018 WASP mettra sur le marché une version réenregistrée de l’album intitulée Reidolized Idol.

Cet album est un vrai must, et il est absolument indispensable. Je lui donne un 19/20.

Tracklisting :
1. The Titanic Overture
2. The Invisible Boy
3. Arena of Pleasure
4. Chainsaw Charlie (Murders in the New Morgue)
5. The Gypsy Meets the Boy
6. Doctor Rockter
7. I Am One
8. The Idol
9. Hold on to My Heart
10. The Great Misconceptions of Me
11. The Story of Jonathon (Prologue to the Story)
12. Phantoms in the Mirror
13. The Eulogy
14. When the Levee Breaks
15. The Idol (Live)
16. Hold on to My Heart (Live)
17. I Am One (Live)
18. Wild Child (Live)
19. Chainsaw Charlie (Murders in the New Morgue) (Live)
20. I Wanna Be Somebody (Live)
21. The Invisible Boy (Live)
22. The Real Me (Live)
23. The Great Misconceptions of Me (Live)

Musiciens :
Musiciens: Blackie Lawless-Chant, Basse , guitare
Frankie Banali-Batterie
Bob Kulick-Guitare
Stet Howland-Batterie

Personnages apparaissant dans l’histoire :
Jonathan Aaron Steel
Michael Steel, Jonathan’s brother
Elizabeth Steel, Jonathan’s mother
William « Red » Steel, Jonathan’s father
The Mirror
« Chainsaw » Charlie
Alex Rodman
The Gypsy
Doctor Rockter
The King of Mercy

Producteur : Blackie Lawless

Label : Capitol

 

Publicités