voices10C’est Hollywood ou quoi ! Presque, sauf que dans notre cas pas de Warner Bros, Universal Studio et autres MGM. Non, direction le musical Metal Heaven. Le label spécialisé dans le Rock mélodique sort un VOICES OF ROCK bien appétissant. Le casting est sacrément prestigieux. A l’origine de la production et des compositions messieurs Chris Lausmann (BONFIRE et JADED HEART) et Michael Voss (MAD MAX, CASANOVA). Soit deux des meilleurs producteurs et compositeurs actuels en matière d’AOR (Adult Oriented Rock). Mais le reste de la distribution laisse pantois. Jugez plutôt : Robin Beck, James Christian, Dan Reed, Harry Hess, Johnny Gioeli, Gary Barden, Jean Beauvoir entre autres se partagent le micro. Un autre BONFIRE, en l’occurrence Angel Schleifer, s’occupe de certains soli aux côtés de Tommy Denander. Un véritable stakhanoviste de la six cordes ce Denander ! Pas un mois sans qu’il ne fasse parler son talent. A se denander comment il fait pour être présent sur autant de projets différents. Mais sa présence est toujours un gage de qualité, alors que denander de plus !

Au ciné, les castings les plus prestigieux ne font pas forcément les meilleurs films. Ici pas de souci qualitativement parlant. Rien à redire. Tout est hyper calibré pour que les fans du genre soient comblés : refrains accrocheurs, soli sacrément excellents – de vrais petits bijoux, nappes de claviers enivrantes mais point étouffantes, mélodies ciselées, un vrai travail d’orfèvre. On nage dans la perfection du Rock mélodique. Et le fait de retrouver un chanteur différent sur chaque morceau est encore plus délicieux. Surtout aux vues des noms en présence. Que des grands. Que de la pointure. Que de la classe à l’état pur. Faut dire qu’avec un album nommé ‘Voices of Rock’, ça aurait fait tâche de mettre des brêles derrière le micro !

Dire que tel ou tel titre est meilleur est difficile dans le sens où chacun va plaire plus ou moins selon la sensibilité de l’auditeur. Personnellement j’ai particulièrement accroché à Phoenix Rising avec un Johnny Gioeli (HARDLINE, AXEL RUDI PELL) comme toujours parfait. Le rythmé China in your hands chanté par Göran Edman a attiré mon attention. Tout comme Underloved avec la voix éraillée de la trop mésestimée Robin Beck. Et quel plaisir d’avoir des nouvelles du discret Dan Reed. Il a enfin délaissé son Budha, son tofu et ses délires electro pour interpréter un Over And Done mélancolique, prenant et beau. Mon coup de coeur. Tiens, rien que d’en parler j’ai envie de me le reécouter et de me le dédicacer à moi même !

Je n’oublierai pas de citer l’irrésistible d’Harry Hess (HAREM SCAREM) ainsi que Gary Barden (MSG, STATETROOPER) sur Love is Blind. Par contre je suis moins fana de la prestation de Jean Beauvoir, pas trop accroché à Nightingale et suis resté insensible au Slip Away de Steve Overland. Mais je sais très bien que mes morceaux fétiches ne vont pas être les mêmes que ceux de Pierre, tandis que Paul va plus apprécier les morceaux que Jacques aime moins. Par contre, je me répète : tous les soli sont des moments forts, du pur caviar pour les aficionados de la guitare.

Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes. Sauf qu’il y a toutefois un petit truc qui me chagrine. Cette façon de concevoir un album sur lequel 2 types se chargent des compos, puis envoient les maquettes à des chanteurs jamais rencontrés, à des milliers de kilomètres de là. Ces derniers se contentant juste de suivre les directives dans leur home studio personnel. Je chipote, mais je préfère tant les enregistrements « à l’ancienne » , quand les musiciens enregistrent tous au même endroit en se regardant dans le blanc des yeux et en participant tous au processus de création. Le fait de savoir que les musiciens ne se sont jamais rencontrés me perturbe un peu. Enfin, c’est le progrès technologique qui veut ça. Mais si tous les albums enregistrés de cette façon sont au niveau de ce VOICES OF ROCK, mes a priori n’auront plus lieu d’être.

Tracklisting & Chanteurs :
01. Voodoo Woman (James Christian)
02. Wild Thing (Jean Beauvoir)
03. Nightingale (Terry Brock)
04. Over And Done (Dan Reed)
05. Phoenix Rising (Johnny Gioeli)

06. Irresistible (Harry Hess)
07. China In Your Hands (Göran Edman)
08. Underloved (Robin Beck)
09. Slip Away (Steve Overland)
10. Love Is Blind (Gary Barden)

Musiciens:
Michael Voss (lead guitars, accoustic guitars)
Chris Lausmann (guitars, bass, keyboards)
Bertram Engel (drums)
Angel G. Schleifer (lead guitars)
Tommy Denander (lead guitars)

Producteur: Chris Lausmann/Michael Voss

Label: Metal Heaven

Auteur : Syl70

Publicités