173705Autant vous le dire d’entrée de jeu, il y a peu de chances que ce disque plaise aux fans purs et durs du Baz époque SKID ROW, car même si la pochette d’Angel Down est signée par David BIERK père de Sebastian (l’album lui est d’ailleurs dédié), comme à l’époque du Slave To The Grind.

Ce qui faisait la force dans SKID ROW c’était ses alternances de rythmes et la capacité qu’avait le groupe à se balader dans ses chansons en flirtant souvent avec le point de rupture, mais en s’arrêtant toujours juste à temps pour que l’auditeur puisse dire  » Wouah, on peut faire ça !? « …. Ici plus trop de ballade vocale ni même de style car Angel Down ne décroche pas trop de son gros son Heavy actuel provenant sans doute autant des zicos comme ce Steve DIGIORGIO, excellent bassiste (DEATH, TESTAMENT, ICED EARTH …), mais aussi par la prod très marquée de Roy Z (JUDAS PRIEST, HELLOWEEN, DICKINSON…). Quant à Baz, il balance souvent la purée d’entrée de jeu et a tendance à ne pas trop varier son chant (ou « sa gueulante » pour certains) alors si on aime dès le départ ça devrait aller pour la suite. Sinon rendez vous direct à la jolie ballade de la plage 9 « By Your Side », qui rappelle un peu le « I Remember You » du SKID sans non plus avoir la même classe que celle-ci (puis j’avoue que l’orchestration violons à la fin, ça sonne aussi gnangnan que ceux qu’on trouve sur le « Brandon » de MOTLEY).

L’autre ballade en toute fin d’album « Falling Into You », composée par Desmond CHILD (Bon JOVI, KISS, AEROSMITH…) est moins bien que la précédente, il lui manque un vrai solo épique de guitare et il y a quelques passages à orchestrations  » pouet-pouet  » de klaxons qui eux sont de trop à mon goût. Mais pour le reste c’est du tout bon … « Angel Down » ; « You Don’t Understand » et son riff de guitare aux accents d’HELLOWEEN ; « Negative Light » et ses faux airs d’ « Immigrant Song » de LED ZEP façon Thrash ; « Live & Die » (mon titre préféré de l’album…) ou Baz s’écorche plus sur les couplets que le refrain qui lui rappelle plus HARDCORE SUPERSTAR et ainsi de suite…

Mais un des gros intérêts médiatiques de cet album, c’est la présence d’Axl ROSE (GUNS N’ ROSES) venu jouer les « rouquins » de studio pour trois titres et apporter un gros coup de projo pour son pote. Le premier des trois, « Back In Saddle » est une très bonne reprise mais totalement méconnaissable (surtout à cause des guitares ultra grasses et saturées) d’AEROSMITH. Le deuxième, « (Love Is) A Bitchslap » pas mal du tout, bizarrement celui-ci sonne beaucoup plus GUNS (sans doute pour le côté plus Rock N’ « Roses ») que « Stuck Inside » pourtant seul coécrit par Axl. Ce dernier est peut-être le titre que j’aime le moins, il sonne trop Heavy et donne trop l’impression d’une compétition entre les deux chanteurs de celui qui gueulera le plus fort et le plus longtemps… Bref, j’espère que l’intérêt de ce disque ne reposera pas uniquement que sur ces trois titres à cause de ce guest médiatique, car selon moi-même s’ils sont pas mauvais, il y a d’autres très bonnes choses sur cet album…

Bilan, un bon album qui s’apprécie au fur et à mesure des écoutes si l’on arrive à digérer les nouvelles directions artistiques de Baz et qui prouvent que le monsieur a encore une voix puissante.

Auteur: Bastoche

Tracklist:
1. Angel Down
2. You Don’t Understand
3. Back In The Saddle
4. (Love Is) A Bitchslap
5. Stuck Inside
6. American Metalhead
7. Negative Light
8. Live & Die
9. By Your Side
10. Our Love Is A Lie
11. Take You Down With Me
12. Stabbin’ Daggers
13. You Bring Me Down
14. Falling Into You

Musiciens:
Sebastian Bach: chant
Bobby Jarzombek: batterie
Mike Chlasciak: guitare
Johnny Chromatic: guitare
Steve DiGiorgio: basse

Producteur: Roy Z

Publicités