R-683273-1320588323.jpegFort du succès de Colour Temple, VANDEN PLAS sans brûler les étapes commence en 1997 la composition du second album The God Thing, qui vient alors un peu plus enfoncer le clou de la renommée et des espoirs mis en ce groupe. Car l’introduction éléphantesque et géniale aux claviers de  » Fire blossom « , instrumental superbe, annonce l’arrivée de  » Rainmaker « , auquel on ne peut pas rester insensible. Ce titre a tout pour lui : une intro basse-batterie éloquente, des claviers ahurissants, puis l’arrivée des guitares énormes quand survient ensuite la voix, le maître à chanter qu’est Andy Kuntz. Il y a dans ce début une maîtrise incontestable et un savoir-faire évident, des mélodies époustouflantes et un son toujours aussi canon : c’est vraiment du délire musical de premier ordre. Un titre certes long mais si bon, si royal, que les écoutes successives ne lassent pas et lui donnent même à chaque fois un peu plus de poids, notamment le solo de guitare très adapté soutenu par des claviers toujours aussi présents, et une mélodie qui vous restera en tête indéfiniment.

Certes l’album dure plus d’une heure mais possède un relief, une maturité énorme et la force de VANDEN PLAS réside dans cette capacité à mélanger la douceur et l’énergie (écouter l’intro de  » Garden of stones « ), il y a là un lyrisme superbe et une capacité phénoménale de composition, telle qu’elle nous fait écrire que cette nouvelle oeuvre est bourrée de trouvailles et de riffs assassins, agrémentés de ci de là de pures merveilles mélodiques.

Vous vous pâmerez sur  » Gardens of stones « , sur  » Day I die « ,  » Crown of thorns  » et le sublime  » We’re not God « , sur le thème de Dieu, il fallait oser s’attaquer à ce monument de la religion et nos gaillards l’ont fait et ont sorti là un vrai chef d’oeuvre. Les concerts de cette même année (je pense à celui du Café de la Danse le 25 Novembre 1997) resteront dans la mémoire des présents.

Ayant toujours considéré les morceaux de VANDEN PLAS comme de véritables bijoux, ce sont vraiment les intros de ces morceaux qui laissent pantois, et insufflent une force peu commune à ces titres soit progressifs soit métal, mais toujours rehaussés par une mélodie incessante. Partez à leur découverte !

Pour terminer en beauté,  » You fly  » vous emportera loin très loin et la reprise de « How many tears » en français s’il vous plaît  » Combien de larmes  » impose alors Andy comme le chanteur allemand le plus français du métal mélodique de cette fin de millénaire !!!.

A noter que cet album a été distribué avec un cd bonus de 3 titres comportant notamment le ré-enregistrement de leur 1er titre  » Raining in my heart  » datant de 1985.

Tracklisting :
1. Fire Blossom
2. Rainmaker
3. Garden Of Stones
4. In You I Believe
5. Day I Die
6. Crown Of Thorns
7. We’re Not God
8. Salt In Wounds
9. You Fly
10. Combien De Larmes

Musiciens:
Andy Kuntz-chant
Stephan Lill-guitare
Torsten Reichert-basse
Andreas Lill-batterie
Günter Werno-claviers

Label : Inside Out / Limb Musiciens

Auteur : Franck Leber

Publicités