160319Down To Hell, dernier volet de la trilogie de CACUMEN, voit le jour en 1984, soit un an après Bad Widow. Le moins qu’on puisse dire, c’est que le quintette allemand n’a pas perdu de temps. Désormais, CACUMEN commence à prendre de la bouteille, et cela s’est vu de manière nette avec le précedent opus qui mettait en lumière les progrès accomplis par les musiciens avec le temps.

On s’attend donc logiquement à voir CACUMEN poursuivre sa progression sur cet album. Eh bien, en fait, pas vraiment. A l’écoute de ce Down To Hell, on se rend compte en fait que le combo allemand semble stagner. Peut-être que la sortie du 3ème album a été trop précipitée par rapport au précédent (1 an d’intervalle entre les 2).

Le problème de ce 3ème album de CACUMEN, c’est qu’il est trop court : 7 titres (si on retire les bonus-tracks figurant sur la réédition de 2004), c’est vraiment leger, même si on était en 1984 à l’époque. Que retenir de cette troisième offrande estampillée CACUMEN ? « Longing For You », un hymne Heavy-Rock fédérateur, entraînant, parfait en tant que titre d’ouverture de l’album, dont les riffs rappellent un peu le « Breakout » de SCORPIONS et taillé pour les stades, les arenas, « Down To Hell », une speederie Heavy tapageuse et conquérante sur laquelle le groupe est à la limite de la rupture et enfin « Starey Eyes », un morceau énergique et surtout plus sombre, avec notamment une intro et une outro qui flanquent la chair de poule et qui se démarque du reste de l’album. A travers ce titre-là, on s’aperçoit que ce titre a servi de passerelle entre la fin de l’aventure CACUMEN et le début de celle de BONFIRE.

Pour le reste, il n’y a vraiment pas de quoi s’en relever la nuit. Et le fait qu’il y ait 2 ballades (« The Day Before » et « I Still Need You ») sur un album contenant 7 titres a déjà de quoi rendre perplexe. Comme, de surcroît, elles sont fades, sans éclat, elles contribuent plutôt à affaiblir l’album.


Par rapport au précédent album, ce Down To Hell peut être considéré comme une déception, d’autant qu’il avait démarré sur les chapeaux de roue. En dépit de quelques bons moments, ce troisième opus s’avère moins convaincant que le précédent et CACUMEN a raté là une belle occasion de transformer l’essai du second opus. On peut le considérer comme un chouia meilleur que l’éponyme et un cran en dessous de Bad Widow. CACUMEN donne en tout cas l’occasion de stagner. En se rebaptisant BONFIRE par la suite, Claus Lessmann et Hans Ziller franchiront le pas qui leur permettront d’atteindre pour de bon la Première Division du Hard Rock allemand.

Track-list:

1. Longing For You
2. Woman
3. Down To Hell
4. The Day Before
5. No More
6. I Still Need You
7. Starey Eyes
8. Night To Rock [bonus-track]
9. It Must Be You (live Bootleg) [bonus-track]
10. I’m Gonna Make It (live Bootleg) [bonus-track]

Line-up:

Claus Lessmann (chant)
Hans Ziller (guitare)
Horst Maier (guitare)
Robert Prskalowicz (basse)
Hans Forstner (batterie)

Producteur:  Ernest Krichel

Label: Boom Records
Publicités