bon-jovi-these-days-cover-5418Le succès écrasant de « Keep The Faith » a emmené le groupe dans une tournée particulièrement longue et épuisante qui dura un an. L’année suivante, le groupe se consacra à la réalisation d’un best of, « Cross Roads« , qui comprendra un single inédit, « Always« . Ce titre fut un hit immédiat, et prend sa place aux côtés des plus belles ballades du groupe, celles qui vous arrachent les larmes des yeux sans que vous puissiez y faire quoi que ce soit. Le best of s’est vendu à 15 millions d’exemplaires, tout comme « Keep The Faith« , et la chanson « Always » n’y est pas pour rien dans ce succès. Ce titre, en live, n’a pas manqué de susciter l’excitation de femmes sous le charme. Après ça, Manowar peut toujours se vanter de provoquer des orgasmes à leur public féminin…
Toujours est-il qu’enfermés dans une image stéréotypée de groupe romantique à ballade, les membres se mettent aussitôt à l’écriture d’un nouvel album, ce qui fut une erreur…Ils auraient dû prendre du recul et écrire cet album plus posément. Cédant alors à la facilité, Bon Jovi nous sort un album presque entièrement consacré à ces ballades mielleuses. Bien sûr, le premier titre de l’album, « Hey God« , est particulièrement agressif, le chanteur y atteignant un niveau sonore rarement atteint. Afin de souligner le texte qui, encore une fois, traite les problèmes sociaux dans les villes américaines, la voix se veut rauque. La première écoute de cet album laisse donc à l’issue du premier morceau une impression de déjà-vu, à savoir un arrière-goût de « Keep The Faith« , même si le son est plus gros, plus heavy qu’à l’accoutumée. Mais le deuxième morceau apporte son lot de changement: « Something For The Pain » est un titre qui surprend par son originalité. Le morceau est assez léger, non pas dans le son qui reste aussi complet que d’habitude, mais plutôt par l’ambiance. On sent que le groupe s’amuse un peu sur ce morceau, qui reste agréable à écouter. On reste cependant sur l’impression que le groupe s’est ramoli, même si ces deux premiers morceaux ont une certaine dynamique. A vrai dire, la première fois que j’ai écouté « These Days » j’ai bien compris que tout l’album allait être composé de morceaux peu ambitieux, qui manquent d’envergure, comme ceux qui se trouvent à la fin de « Keep The Faith« . Le problème survient avec le troisième morceau et troisième single de l’album, « This Ain’t A Love Song« : elle est certes la première ballade de l’album, mais elle est loin d’être la dernière ! Après celle-ci s’enchaînent nombre de morceaux plutôt mous et soporifiques, qui malgré leur qualité sont un peu décourageants et sont loin d’atteindre le niveau de « Always« . Après une telle ballade, on pouvait s’attendre à d’aussi belles chansons d’amour sur « These Days » ! Ce ne fut malheureusement pas le cas. Même si les textes sont tout aussi tristes et émouvants et que Jon fait toujours aussi bien vibrer sa voix, on sent que le coeur n’y est plus, et que le groupe est tombé dans le piège pernicieux de la ballade cliché avec guitare sèche et violon (une mode qui passa bien vite, tant le filon fut épuisé…)
Bref, ayant cédé à la tentation de l’apostolat, Bon jovi a sombré, malheureusement, dans le concept du commercial. Un mot qui me fait froid dans le dos ! Surtout qu’on n’est pas habitué à voir ce mot appraître lorsqu’on parle d’un groupe tel que Bon Jovi… »This Ain’t A Love Song« , « Lie To Me » et « These Days » sont trois ballades à la dynamique et au tempo certes bien différents, mais elles se ressemblent effroyablement, d’autant plus que tous les autres morceaux volent vraiment au ras des pâquerettes. Certes ce ne sont pas des singles,mais on était en droit de s’attendre à quelque chose de plus consistant, surtout de la part d’un groupe tel que celui-ci !
Le clou du spectacle: « Diamond ring« , qui m’a tellement effrayé que depuis je rigole en regardant un film d’horreur.
La presse spécialisée dans le monde entier a fustigé cet album, qui s’est très mal vendu. Pourtant, les fans sont restés fidèles, en espérant que le groupe redresserait vite la barre pour se remettre (et pour nous remettre) de cette mauvaise passe. J’ai fait partie de ceux-là.
Quoi qu’il en soit, le groupe a commis une erreur qu’il n’a heureusement pas commise une deuxième fois…

Auteur : ThunderStick

Tracklist :

1. Hey God
2. Something for the Pain
3. This Ain’t a Love Song
4. These Days
5. Lie to Me
6. Damned
7. My Guitar Lies Bleeding in My Arms
8. (It’s Hard) Letting You Go
9. Hearts Breaking Even
10. Something to Believe In
11. If That’s What It Takes
12. Diamond Ring

Musiciens:

Jon Bon Jovi-Chant , Guitare
Richie Sambora-Guitare
David Bryan-Synté, Piano
Tico Torres-Batterie
Hugh Mc Donald-Basse

Somethinh For The Pain

This Ain’t A Love Song

These Days

Publicités