MI0003513986Après un premier album qui a rencontré les faveurs du public, Winger récidive deux ans plus tard avec In The Heart Of The Young. Winger c’est, comme Toto ou Giant, des musiciens de studios très talentueux qui font une musique FM et léchée et pourtant pas dépourvue de grandes quantités musicales. Les influences de Rock Progressif sont en effet loin d’être absentes chez Winger et l’album présente donc un alliage habile de titres calibrés radio et de titres progressifs.

« Can’t Get Enuff » qui ouvre l’album est de la première catégorie. Titre FM sexy avec de vagues influences Funk, il est parfait pour séduire l’auditeur dans sa majorité, même si on pourrait reprocher de ne pas commencer l’album avec un morceau un peu plus rentre dedans, comme c’était le cas sur l’album précédent. Heureusement celui-ci arrive tout de suite après avec « Loosen Up ». « Miles Away », écrite par Paul Taylor, est la ballade FM par excellence. Peut-être un peu trop grand public (ce sera d’ailleurs le titre du groupe à monter le plus haut dans les charts), il est surtout dommage de l’avoir mis si tôt dans l’album, mais sans doute est-ce dû au fait que bon nombre de morceaux sont plutôt calmes. « Easy Come Easy Go  » est un titre FM, parfait pour faire remuer le popotin de l’auditeur. À noter que ce titre, tout comme le premier, a été composé plus tardivement, l’album manquant de singles Rock potentiels.

« Rainbow In The Rose » est certainement la perle de l’album et l’un des meilleurs titres du répertoire de Winger. Titre envoûtant d’inspiration progressive, il est merveilleusement servi par la voix du chanteur. Quant à chaque intervention de Reb Beach, c’est un véritable régal pour tous les sens. « In The Day We’ll Never See » est parfait pour lui succéder. L’ambiance garde un petit parfum nostalgique mais avec un rendu plus Rock. « Under One Condition » est la meilleure ballade de l’album avec une instrumentation et une structure bien plus recherchée que « Miles Away ». Encore une fois les chœurs, un des nombreux points forts du groupe, sont superbes. « Little Dirty Blonde » est un titre Hard Rock sympa à défaut d’être original. si « Baptized By Fire » propose un riff sympa comme Reb Beach en a le secret, il contient un petit intermède Rap dont il faut avouer qu’il n’ait pas grand chose à faire ici. « You Are The Aint, I Am The Sinner » est le titre le plus Hard Rock de l’album. C’est aussi un des meilleurs. Riff accrocheur et refrain fédérateur, la panoplie est complète pour séduire. « In The Heart Of The Young » est dans le même esprit que « Rainbow In The Rose ». Le niveau est un peu moins haut, mais il n’en demeure pas loin très appréciable. Normalement l’album devait également contenir « All I Ever Wanted », titre Hard Rock très réussi, qui fut malheureusement rejeté par Beau Hill. Il finira sur la face B de « Miles Away ». Dommage, un titre Hard Rock supplémentaire n’aurait pas été de trop sur l’album.

L’album fut un succès encore plus important que le précédent, se classant franchement dans le Top20 avec un beau n°15. Présentant plus de ballades et de titres Soft que sont prédécesseur, il enfonça cependant le clou donner à Winger l’image d’un groupe Hair Metal à minettes. Mais le groupe allait corriger le tire sur l’album suivant…

Tracklist:
1. Can’t Get Enuff
2. Loosen Up
3. Miles Away
4. Easy Come Easy Go
5. Rainbow In The Rose
6. In the Day We’ll Never See
7. Under One Condition
8. Little Dirty Blonde
9. Baptized By Fire
10. You Are the Saint, I Am The Sinner
11. In The Heart Of The Young

Musiciens: 
Kip Winger: Chant, basse et claviers
Reb Beach: Guitare et choeurs
Paul Taylor: Claviers, guitare et choeurs
Rod Morgenstein: Batterie et choeurs

Producteur: Beau Hill

Publicités