noreturnalbumsepThe Curse Within est le 10e album des frenchies de No Return (il y’aurait pas un copyright sur ce mot la « frenchies » ?……..ah non on me dit de ne pas confondre avec un gâteau apéro dont le nom se rapproche étrangement… Frenchips pour ceux qui n’aurait pas encore compris) .

Autant être franc de suite, c’est le 1er album que j’écoute de ce combo, je ne pourrais donc pas comparer cet album avec leurs précédents efforts et mon avis n’en sera que plus objectif, ne pouvant dire à ce jour « oui ça a changé, c’était mieux quand le chanteur beuglait plus etc ».

L’album démarre fort ….avec une intro à la guitare accompagnée d’une orchestre symphonique, une belle mise en branle avant les mandales qui vont arriver. Dès la 1ère chanson « The will to stand up », une chose est à signaler, la production est belle et soignée sans être trop massive comme trop souvent actuellement. Les instruments sont clairement distincts.
En parlant des instruments, ça y va la branlette de manche et l’astiquage de baguettes. Les six cordistes s’en donnent à cœur joie sur les plans, les breaks et surtout les solos (ceux de « Stare at my reflection » et de « the dark side of the sun » m’ont mis à terre de feeling et d’exécution). La section rythmique se fait, elle, aussi plaisir en multipliant les changements de rythme, elle est très efficace. Le rythme ne faiblit peu ou pas, sauf lorsqu’il s’agit de breaks.

Pour vous donner une idée sur la musique que pratique No Return, je dirais un croisement entre Kreator (« The Will To Stand Up » ressemble à la chanson Phantom Antichrist sur l’album éponyme et « The Crimson Rider » ressemble à Totalitarian Terror de l’album Gods of violence) et de Dark Tranquilty (la voix du chanteur notamment et l’utilisation du clavier, bien que discrète ici. Je vous laisse écouter « Despise Your Heroes » pour vous en convaincre).
A vrai dire, il n’y a que 2 ombres au tableau, « My Last Words » et « Serpent’s curse » qui, sans être foncièrement mauvaises, ne m’ont fait avoir qu’une demie-molle….peut-être à cause du refrain déjà entendu mille fois. Pour le reste c’est du tout bon.

Alors,oui c’est du déjà entendu, mais quand c’est bien fait et que ca vient de chez nous eh bien je signe.
Messieurs, si vous me lisez, j’achète votre album en vinyle et j’aimerais bien une signature de vous tous. Par ailleurs, vous m’avez convaincu de m’intéresser au reste de votre discographie.
A bon entendeur.

Chapeau.

8.5/10

Tracklisting

1. Inhale
2. The Will to Stand Up
3. The Crimson Rider
4. Despise Your Heroes
5. To the Dark Side of the Sun
6. Just Passing Through
7. Memories Turns to Ashes
8. My Last Words
9. Stare at My Reflection
10. Serpent’s Curse

Musiciens:

Alain Clement / Guitare
David Barbosa / Basse
Joël Barbosa / Batterie
Geoffroy Lebon / Guitare
Mick (Michaël Rignanese) / Chant

 

Publicités