08_division_blindeeDans les années 1980, ADX était l’un des fers de lance de la scène métallique française. Trois lettres qui ont secoué la France jusqu’en 1991, et l’échec cuisant de Weird Visions, premier effort du groupe en anglais. Le groupe split peu de temps après, terrassé par cet échec. En 1998, le label Metal 13 décide de rééditer le premier disque, Exécution en CD. Pour fêter l’évènement, le groupe donne un concert à la Locomotive. Par la suite, le public réclamera le groupe à nouveau, aboutissant à une reformation en 1999 avec toujours Phil au micro, Dog à la batterie, Deuch à la basse, Marquis à la guitare, mais seul Betov manque à l’appel, et sera remplacé par Louis 15. Le groupe enregistre alors Résurrection, un album aux sonorités plus modernes, et des compositions plus Heavy qu’a l’accoutumé. Après la sortie de l’album, le groupe se sépare à nouveau, et ce n’est qu’en 2006 qu’il se reforme, avec toujours Phil, Dog, Betov qui signe son retour, Klod en tant que nouveau bassiste, et BY à la guitare, Deuch et Marquis n’ayant pas cru à une nouvelle reformation. Il faudra attendre alors plus de deux ans pour que ce sixième album studio voit enfin le jour…

Sortie sur le label Bernett (rendu célèbre par la sortie de Kill Em All de Metallica notamment), ce Division Blindée s’inscrit tout droit dans la lignée des premiers ADX des années 1980. On retrouve comme toujours ce chant en français, que l’on comprend bien mieux par rapport à Exécution par exemple, un Dog au sommet de sa forme derrière ses fûts, qui martèle sa double pédale tel un beau diable, des gratteux qui conjuguent riffs entêtants et des solis mélodiques. Klod semble déjà parfaitement intégré et signe des parties de basse originales et impressionnantes. La production est bien soignée, on cerne bien tous les instruments, le chant est audible contrairement à quelques productions antérieurs, seule la batterie sonne un peu plate. L’album est un concentré d’hymnes efficaces. Le morceau titre est devenu un classique du groupe, avec ses chœurs taillés pour le live ! Il en est de même de « A La Gloire De Dieu », « Lycantrophie », ou encore « Poison d’Etat ». Ces quatre chansons sont sans doute les plus efficaces de l’album. « Mary La Sanglante » et son intro vraiment électrique tire également son épingle du jeu, de même que « La Parodie Du Fou » avec son intro genre cour du roi, et son refrain immédiatement mémorisable. « Livide » possède un Riff assez banal, voire déjà entendu, mais la magie opère une nouvelle fois, avec notamment ce refrain entêtant, et ses chœurs parfaitement ficelés.

Avec cet album, ADX sera parvenu à proposer un album de Speed Métal de haute volée, qui pourrait facilement concurrencer avec sa triplette des années 1980 : Exécution/La Terreur/Suprématie… L’album du retour qu’ils auraient dû signer en 1998.

Auteur: Taker5962

Tracklist:
1. Avant l’assaut (Instrumental)
2. A la gloire de Dieu
3. Les stratèges
4. Division blindée
5. Mary la sanglante
6. Lycanthropie
7. Poison d’État
8. La parodie du fou
9. Souvenirs de Gambais
10. Livide
11. Dernière morsure
12. Vestige d’un chaos (Instrumental)

Musiciens:
Philippe « Phil » Grelaud: Chant
Pascal « Betov » Collobert: Guitare
Bernard-Yves « B.Y. » Queruel: Guitare et chœurs
Claude « Klod » Thill: Basse, claviers et chœurs
Didier « Dog » Bouchard: Batterie

Publicités