MI0003515838Après s’être fait connaître comme chanteur sur les trois premiers albums (plus un live) de Rainbow et en remplaçant l’irremplaçable Ozzy Osbourne dans Black Sabbath le temps de deux albums (et un live), Ronnie James Dio décide de voler de ses propres ailes. Il emmène dans ses bagages Vinny Appice qui avait remplacé Bill Ward à la batterie dans Black Sabbath. Ayant travaillé de manière réussie avec deux guitaristes britanniques (Ritchie Blackmore et Tony Iommi), Dio se dit que c’est dans la vieille Angleterre qu’il trouvera la perle rare. Et il décide, comme Ozzy avant lui, de chercher un jeune guitariste inconnu mais prometteur. Ayant demandé conseil au bassiste Jimmy Bain, son ancien acolyte de Rainbow, il obtient les noms de deux prodiges qui jouent dans des groupes qui montent. John Sykes a déjà enregistré au sein de Tygers Of Pan Tang et Vivian Campbell vient de sortir une démo avec son groupe Sweet Savage. Le choix du chanteur se porte sur le second et Bain vient compléter la formation. Comme le soulignera Ronnie James Dio plus tard, le but n’était pas de se lancer en solo mais bien de fonder un groupe sur base de son nom de famille (comme ce fut le cas pour Santana ou Van Halen). En effet, si Ronnie en est le leader incontesté et que l’image reposera toujours sur lui, le groupe restera soudé pour trois albums (quatre si on inclut le changement de guitariste sur Dream Evil).

Au menu de leur premier album, Holy Diver, c’est du Heavy Metal de haute volée. « Stand Up And Shout » déboule comme un ouragan avec son tempo rapide et l’on comprend tout de suite que le groupe en veut. Dio prouve, si certains en doutaient encore, qu’il est un des meilleurs chanteurs de Heavy Metal (style qui contribuera en partie à créer et à qui il donnera son emblème, le Devil’s Horns). La section rythmique, à défaut d’être inventive (mais après tout nous ne sommes pas dans Rush) est d’une efficacité sans faille. Et puis il y a bien sûr Vivian Campbell. Comme cela avait été le cas pour Ozzy et Randy Rhoads, Dio dévoile un nouveau guitariste qui sera bientôt un incontournable de la planète Metal. Si la voix de Dio domine tout l’album, les parties de guitare de son protégé, à la fois agressives, mélodiques et virtuoses feront beaucoup pour la réputation de celui-ci. Mais c’est vraiment avec la chanson-titre, « Holy Diver », que l’on se rend compte que Dio est un grand groupe. Une ambiance calme et atmosphérique est brusquement brisée par ce qui deviendra un des riffs les plus célèbres des années 80.

Au niveau des grands titres, on retrouve également « Rainbow In The Dark » et ses claviers très typés 80’s qui semble plus calibré pour passer sur les ondes. Ronnie James Dio avouera par la suite ne pas trop aimer cette chanson à cause de cela, mais la popularité sera telle qu’elle deviendra un incontournable des concerts. Et il faut dire qu’il y a de quoi. Mais le véritable chef d’oeuvre de l’album, c’est « Don’t Talk To Strangers ». Derrière ce titre au nom un peu niais se cache un petit bijou qui aurait pu se trouver sur les albums que Dio réalisera avec Black Sabbath de par son alternance de passages calmes et de passages Heavy. A nouveau Campbell est à son sommet. « Gypsy », « Caugh In The Middle » et « Straight To The Heart » sont des morceaux Heavy Metal plus conventionnels. Agréables mais pas inoubliables non plus. « Invisible », morceau assez oublié de la carrière de Dio, mériterait en revanche d’être redécouvert. « Shame On The Night » qui termine l’album avec son rythme lent et lourd auquel succèdent des breaks atmosphériques permet une dernière fois à Vivan Cambell de montrer toute l’étendue de son talent. Dans la pure veine Black Sabbath, il s’agit d’une excellente manière de clôturer cet album qui pour un coup d’essai est un coup de maître.

Tracklist:
1. Stand Up And Shout
2. Holy Diver
3. Gypsy
4. Caught In The Middle
5. Don’t Talk To Strangers
6. Straight Through The Heart
7. Invisible
8. Rainbow In The Dark
9. Shame On The Night

Musiciens:
Ronnie James Dio: Chant
Vivian Campbell: Guitare
Jimmy Bain: Basse
Vinny Appice: Batterie

Producteur: Ronnie James Dio

Publicités