Alien - Alien (1988)Dans les années 80 la Suède nous a offert quelques perles de Hard FM. Il y a eu le succès planétaire d’Europe, bien sûr, tandis que Treat est bien connu et apprécié des connaisseurs. Alien n’a pas eu cette chance et pourtant tout avait bien commencé avec cet album, véritable petit bijou du genre qui remporta un franc succès dans son pays d’origine. Celui-ci met tout de suite les choses au clair avec « Brave New Love », un titre mélodique et accrocheur où les guitares sont loin d’être en retraits. Voix clair, nappes de claviers atmosphériques, batterie à réverb, toute la panoplie est là pour nous faire passer un bon moment. Avec en plus un refrain hyper accrocheur. Le titre sera utilisé dans le remake du film The Blop. Probablement le seul intérêt de celui-ci. « Tears Don’t Put Out The Fire » ralentit quelque peu le tempo mais n’est pas moins accrocheur. A nouveau de belles nappes de claviers assorties à des interventions de guitare bien senties et un bon refrain. La formule est bateau mais elle marche.

« Go Easy » a un tempo un peu plus soutenu et à nouveau tout est mijoté aux petits oignons. Le refrain est peut-être même encore meilleur que les deux premiers. Oui, le groupe semble bien porter son nom pour arriver à faire mouche à chaque coup comme ça. Et ce n’est pas le sublime « I’ve Been Waiting » qui va me faire changer d’avis. L’ambiance de ce titre est un peu plus sombre (pour du Hard FM) et cela va redoutablement bien au groupe. Après quatre titres d’aussi haute volée, « Jaimie Remember » ferait presque l’effet d’une légère baisse de régime, et pourtant combien de groupes seraient heureux d’avoir un tel titre à son répertoire. Un bon riff et un bon refrain, voilà comment je qualifierais « Feel My Love », mais vous commencez à avoir l’habitude, non ? Ensuite vient au tour de la ballade Only One Woman. Celle-ci est une reprise d’un titre des années 60 écrit par les Bee Gees (!) pour le groupe Marbles. Un groupe dont le chanteur était un certain… Graham Bonnet ! Celui-ci réenregistrera le titre sur le troisième album d’Alcatrazz. La version de Alien est cependant bien plus réussie que celle d’Alcatrazz et bien plus péchue que celle des Marbles. Bon, j’avoue que ce n’est pas le titre que je préfère de l’album, malgré le gros son de guitare de Tony Borg, mais cela permettra au groupe d’avoir un single classé au sommet des charts suédois.

« Wings Of Fire » est un autre titre bien léché, peut-être un peu moins mémorable que ce qu’on a eu jusqu’ici, mais malgré tout très plaisant. En revanche, « Dying By The Golden Rule » dispose d’un punch bienvenu. et un nouveau refrain parfait pour chanter à tue-tête. « Touch My Fire » sera tout aussi appréciable tandis que « Dreamer » se fait encore petit peu plus Hard et pourrait rappeler les débuts d’Europe (mais avec un meilleur son). Finalement il n’y a que « Mirror », le dernier titre, une ballade au piano qui peut être considéré comme faible. Si on peut regretter du coup sa présence, on peut aussi se dire qu’un titre faible sur douze, c’est quand même une excellente moyenne. Car ce premier album d’Alien s’avère clairement comme un des tout meilleurs albums de Hard FM, rien de moins.  La qualité des morceaux ainsi le talent des musiciens est de premier ordre. Mention au guitariste Tony Borg dons les solos chauds et mélodiques ne sont pas sans rappeler un Kee Marcello. Quant au chanteur Jim Jidhed, il possède une voix très agréable, claire mais pas trop aigüe. Enfin, les claviers de Jimmy Wandroph évitent l’écueil du kitsch, tandis que la section rythmique est impeccable.

Comme je l’ai dit, l’album rencontrera un franc succès en Suède. Hélas, de multiples changements de line-up empêcheront le groupe de confirmer un tel succès et une telle qualité et il faudra attendre bien longtemps avant que la formation d’origine se retrouve, mais il était alors bien trop tard. Reste ce premier album, un album qu’il convient de redécouvrir d’urgence !

Tracklist:
1. Brave New Love
2. Tears Don’t Put Out the Fire
3. Go Easy
4. I’ve Been Waiting
5. Jaimie Remember
6. Feel My Love
7. Only One Woman
8. Wings of Fire
9. Dying By the Golden Rule
10. Touch My Fire
11. Dreamer
12. Mirror

Musiciens:
Jim Jidhed: Chant
Tony Borg: Guitare
Ken Sandin: Basse
Jimmy Wandroph: Claviers
Toby Tarrach: Drums

Publicités